"Les Rigoles" : les divagations ondulatoires de Brecht Evens

“Les Rigoles” : les divagations ondulatoires de Brecht Evens
3 images
“Les Rigoles” : les divagations ondulatoires de Brecht Evens - © Brecht Evens

La nouvelle bande dessinée du plus Parisien des Flamands offre un hommage vibrant à la nuit parisienne.

 

En général, tout commence par des retrouvailles entre amis. Jona, Victoria et Rodolphe ne se connaissent pas mais vont tout trois connaître une nuit d’été sans pareille, une parenthèse mystique dans la Ville Lumière à la frontière entre le surnaturel et le divinatoire. L’un passe sa dernière soirée parisienne avant d’aménager à Berlin tandis que les autres sont en proie aux troubles et à la dépression, tous s'interrogent sur leur avenir. Ils sont des âmes égarées dans le tourbillon festif qui s’offre à eux, parce qu’on ne boude pas Paris, on la déguste, on la vit. C’est en tout cas ce que cherche à nous faire comprendre Brecht Evens, un compatriote basé à Paris et qui la dessine sans égal. Le récit halluciné qu’il nous propose en plus 300 pages est une ode à l’égarement, à la sensation et au lâcher prise. 

 

Ces trois personnages croquent la vie comme personne et profitent de chaque instant que leur donne la ville, ils en sucent le suc jusqu'à épuisement total. Les déambulations et errances nocturnes prennent, une fois la nuit consommée des allures d’épopées mythiques. Jona se défait de sa retenue et emboîte le pas de son ancien ami jusqu’à la déchéance et embrasse ses doutes, Victoria, en pleine crise, suit une danseuse hypnotisante dans un taxi et Rodolphe oublie ses angoisses pour se libérer et courir nu dans les rues et nager dans les profondeurs de la Seine, jusqu'à se faire sauver de la noyade par un marin-hippie. Mais pourquoi ces trois personnes ont-elles vécu cette nuit extraordinaire pourrait-on se demander. Sont-elles des élues ? Sont-elles des mythes vivants ? La ville serait-elle la meilleure des substances ? N’est-ce qu’un rêve incroyable ?

 

Dans la plus belle ville du plus beau pays, princes et princesses d'Europe sont en quête d'émerveillement, de salut et de gloire. Les néons de Brecht Evens se fondent dans les illusions de ses héros. Ils sont dans la fleur de l'âge... et c'est une nuit d'été.

 

Déjà croisées à l’exposition Art is comic au Mima, les oeuvres de Brecht Evens prennent vie dans cette épopée déambulatoire au charme irradiant. Rarement il est donné à voir un tel talent que celui du Flamand parisien. Tout dans cet ouvrage respire la beauté : les couleurs, les compositions, les errances graphiques, les moments de communion. Brecht Evens parvient à faire vivre une nuit parisienne en trois temps et mille mouvements. C’est magnifique, dense, truffé de références en tout genre. 

“Les Rigoles” de Brecht Evens

Parution le 29 août 2018

Chez Actes Sud