Les " BookTubeurs " : second souffle pour le papier

Avec ses 250.000 abonnées, Poland bananas books est une influente dans le BookTube game.
Avec ses 250.000 abonnées, Poland bananas books est une influente dans le BookTube game. - © Youtube

Hybride de papier et de vidéo, le BookTubeur n’est plus un oiseau rare. Mais est-il le critique littéraire de demain ?

 

Le BookTubeur est un sous-genre de YouTubeur mais son habitat est le même : la plateforme de vidéo YouTube, où grouillent les monologues cathartiques d'adolescents intéressants ou non. Le BookTubeurs se distingue de ses congénères vidéastes amateurs par sa passion affirmée de la littérature (plus ou moins respectable), du papier. Généralement, le BookTubeur aime à partager ses lectures et coups de cœur de manière chronique et positive, en vidéo. Il n'est pas du genre à se cacher et est observable facilement.

 

 

Né aux Etats-Unis, le concept est devenu très vite un petit phénomène dans l’univers des passionnés sur le web. Côté anglophone, l’exercice existe depuis des années (les premiers sont apparus dans les années 2000), en témoigne la chaîne de Poland Bananas Books créée en 2010 par une BookTubeuse très influente avec ses 250.000 abonnés. En France, la vague est arrivée plus tard, et les chiffres sont beaucoup moins impressionnants, comme souvent en matière youtubesque. La chaîne référence francophone Les Lectures de Nine a pour comparaison presque dix fois moins d’abonnés et a été lancée en 2013 (28.000 abonnements).


La BookTube mania témoigne encore une fois d’un " Internet des communautés ", où chaque internaute peut trouver sa place en fonction de sa passion. Nombre de BookTubeur n’ayant trouvé oreille attentive dans leur vie quotidienne, ils ont commencé à fréquenter des forums spécialisés puis à faire des vidéos critiques dans leur chambre.

 

Les nouveaux critiques littéraires ?

Oui et non, il faut être clair, les BookTubeurs ne remplaceront jamais un critique de Télérama. Même si nombre d’entre eux ont des lectures très intéressantes et s’expriment bien, le principe même des vidéos de ce type, c’est de ne pas entrer trop dans l’analyse. Il y a assez peu de profondeur, les BookTubeurs suscitent l’envie, et c’est en ça qu’ils sont influents. Du côté de l’édition, certaines maisons commencent à s’intéresser au phénomène, comme Penguins ou Blink Publishing. Et ils ont raison, la stratégie marketing est bonne : chercher les influents sur le web pour booster les ventes de livres, ça peut marcher. Les BookTubeurs pourraient peut-être donner un second souffle à l’industrie.