La cuisine vegan, c'est l'enfer

La cuisine vegan, c'est l'enfer
2 images
La cuisine vegan, c'est l'enfer - © RTBF Yakana 2015

 

Dans l’antre des Internets, il existe des mariages de saveurs étranges, des fusions osées, des ménages ébouriffants, néanmoins pas désagréables. De la musique metal bourrine épileptique avec de la cuisine vegan raffinée, c’est la recette gagnante du youtubeur Vegan Black Metal Chef.

 

Avec un premier épisode à 2 millions de vues, le Vegan Black Metal Chef est devenu une petite célébrité sur YouTube. Sa chaîne, qu’il a créée en 2011 était alors tout à fait originale dans le paysage vegan, la plupart des gens ne connaissant rien à cet art de table. Alors le VBMC a tenté de la rendre attrayante, en liant la sauce avec costume et univers goth. Pour le chef lui-même, il s’agit d’un " spectacle culinaire " comme aucun autre.

Spicy metal

Dans un univers sombre, à la lueur des bougies, le chef maquillé décrit les étapes d’une recette vegan, le tout sur fond de musique métal. Les paroles de la chanson, l’instrumentation, la performance, tout est fait maison par ce fan du genre. Chaque épisode lui demande deux mois de conception. Avec un humour certain, le Vegan Black Metal Chef se moque de sa double-identité à coup de plats inspirés de la cuisine asiatique, orientale, italienne… Il y en a pour tous les goûts.

Le chef métalleux s’est créé une communauté très éclectique : du vegan tofu pur et dur au joyeux fan de dark metal, en passant par le simple curieux.

 

La conscience vegan 666

Dans l’imagerie populaire, la musique métal est liée à la mort, la boucherie, les tripes, les sacrifices. On parle aussi de death metal. Même si la symbolique sanguinaire métalleuse est très exagérée, un chef vegan métalleux apparaît comme un OVNI dans le sanctuaire mélodieux de Satan. Pour le Vegan Black Metal Chef, cette antithèse sert surtout la cuisine vegan, qu’il a à cœur de faire découvrir. Le chef rencontre son petit succès et a lancé un Kickstarter (qu’il a largement réussi) pour un Seitanic Spellbook, qui éclaire sur les raisons de devenir vegan, en plus de recettes d’enfer.