La critique littéraire scalpée

Ils cassent les codes du "BookTube", se moquent des critiques littéraires académiciens. Les deux comparses de "Fiche de lecture" ne respectent rien, ni Guillaume Musso, ni Franz Kafka.

 

Depuis quelques années, le courant BookTube envahit les Internets. Né aux Etats-Unis au début des années 2000, les BookTubeurs prouvent que chacun peut s’improviser critique littéraire. Il faut le dire, ce n’est pas du Télérama, la critique reste souvent en surface et ne pousse jamais très loin au niveau du sens (la plupart des livres "chroniqués" sont d’ailleurs souvent des best-sellers pour adolescents).

Sacha Béhar et Augustin Shackelpopoulos s’enfoncent dans ce constat pour proposer des Fiches de lecture complètement absurdes, sans réel fond, taclant ainsi le milieu de la critique online.

Petite parenthèse de rires embarassés

 

Ce n’est pas la première fois que Sacha Béhar se lance dans ce genre de performance. Déjà jadis incarnation de Bruce Boult, il excelle particulièrement dans la lecture de nouvelles érotiques pour RageMag. Augustin Shackelpopoulos avec un passage éclair chez Canal Plus a aussi su affûter son personnage gênant qui se noie dans un spleen continuel. L’alliance des deux a donné les Fiches de lecture, petite parenthèse de rires embarrassés.

 

Une bonne "Fiche de lecture" à la sauce Piiaf (la chaîne YouTube) se compose en effet essentiellement de malaise, celui provoqué par deux garçons épris de littérature sur canapé. Repérées par Les Inrocks, les "Fiches de lecture" existent depuis 2014 grâce à ces deux prodiges du malaise et de l’humour noir : Augustin pour le côté dépression, Sacha pour le sarcasme appuyé. Sur un ton "D’Ormessonnesque", ils construisent leur analyse sur des inepties (taille de la police de caractère, vocabulaire…), se payant le monde de la critique littéraire tout entier. Ce petit monde à la fois si fermé, si élitiste ethno-centré, et si vide du côté YouTube. La croisée des chemins.