"Internet without borders" : la technologie de l'émancipation

"Internet without borders" : la technologie de l'émancipation
"Internet without borders" : la technologie de l'émancipation - © Tous droits réservés

 

Jigsaw est un incubateur technologique créé par Google qui s'interroge sur comment la technologie peut rendre le monde plus sûr, et meilleur. C'est dans cette perspective qu'un documentaire en six parties nommé "Internet without borders" est né.

 

Lancée le 19 janvier, la série Internet without borders célèbre la technologie, la liberté et la manière dont la tech peut amener le changement social à travers les portraits d'activistes qui utilisent les outils technologiques pour défendre les droits humains. Dans la première vidéo on découvre le destin de la première femme afghane CEO Roya Mahboob qui s'est émancipée grâce à la technologie et apprend aujourd'hui le code, l'entrepreneuriat et les réseaux sociaux à des jeunes afghanes. Pour elle, tout a débuté quand un cyber café a ouvert près de chez elle, en 2003. A cette époque, l'Afghanistan dominé par les talibans n'accordait pas beaucoup de droits aux femmes. Seulement 3% des filles étaient scolarisées. Roya Mahboob a profité des progrès en terme de droits de la femme pour dénoncer l'accès difficile des femmes à la technologie et créer un fonds dédié à l'éducation féminine. 

 

 

Le second portrait est celui d'Omar Sharif, l'acteur égyptien qui est le premier homosexuel célèbre déclaré mais a été contraint de quitter son pays dès lors. Être gay en Egypte ou dans de nombreux pays du Moyen-Orient est encore punissable par la loi et Sharif se bat pour les droits LBGT pour faire changer les mentalités. Il est persuadé que le Printemps Arabe a ouvert les moeurs et essaye aujourd'hui d'utiliser les moyens technologiques pour faire accepter son orientation sexuelle. Il veut être une figure publique gay et un modèle pour les jeunes égyptiens, notamment avec l'aide des réseaux sociaux.