"Holy Hell", une secte vue de l'intérieur

"Holy Hell", une secte vue de l'intérieur
2 images
"Holy Hell", une secte vue de l'intérieur - © Tous droits réservés

William Francesco Allen a passé une vingtaine d’années dans la secte du Buddhafield, il en a fait un reportage pour Netflix.

 

Will n’a à l’époque que 22 ans quand sa sœur lui parle d’une communauté spirituelle dans les environs de West Hollywood en Californie. Une communauté alternative qui aiderait à se reconnecter aux choses réelles et à la nature. Obligé de quitter le foyer familial après son coming out, Will décide de la rejoindre et devient petit à petit le cameraman du groupe. Il en documentera toutes les activités et ce sont ses images qui composent en grande partie le reportage "Holy Hell".

 

Un acteur raté qui a trouvé le rôle de sa vie

Composé d’une centaine de disciples, la communauté du Buddhafield s’est formée en 1985 autour d’un homme -Michel Rostand- qui se définit comme un "maître" spirituel. Les membres du groupe savent de lui qu’il est un ancien acteur, très bon danseur, qui a trouvé l’élévation. Petit à petit, les disciples vont servir le maître, le vénérer jusqu’à se couper de leur entourage. Pas l’ombre d’un doute pour Will et "ses frères", ils ont fait le bon choix en suivant Michel. Même quand les autorités soupçonnèrent le groupe de dérives sectaires, ils n’ont fait que déménager à Austin pour leur échapper. Même lorsque Michel les fait travailler des heures durant pour construire une salle de spectacle et monter un ballet. C’est ainsi qu’une vingtaine d’années est passée, à s’occuper de Michel, devenu Andreas, dont le réel nom est James Gomez.

Le documentaire de Will apparaît comme une thérapie pour celui qui a passé près de la moitié de sa vie dans une secte, menée par le délire d’un narcissique. Construit avec les images de Will et les témoignages d’anciens membres de Buddhafield, "Holy Hell" est la descente aux enfers de ces 120 personnes, dont certaines sont encore auprès du gourou, à Hawaï.

 

Le reportage est à voir sur Netflix.