"GEN Z" : à la recherche du temps futur

“GEN Z” : à la recherche du temps futur
2 images
“GEN Z” : à la recherche du temps futur - © Tous droits réservés

Salvatore Calcagno rend un vibrant hommage à la jeunesse européenne, à ses aspirations, ses aspérités et sa mélancolie dans son nouveau projet protéiforme. GEN Z” se joue au Théâtre des Tanneurs jusqu’au 3 mars.

 

“GEN Z” sonne comme un nom de code, un diminutif donné par le créateur du projet à la génération Z ou la nouvelle génération silencieuse”. Cette génération, ce sont les jeunes adultes qui sont nés au milieu des années 90 et du début du deuxième millénaire. Ce sont eux qui ont grandi avec la technologie au bout des doigts, smartphones et écrans comme prolongation de leur corps et de leur esprit. Ce sont eux qui se sentent seuls alors que la technologie les connecte toujours plus. Ce sont à eux que l’on répète que l’avenir sera trouble, qu’ils ne trouveront pas de travail, que l’on vit une grave période de crise économique. Sans qu’ils en soient responsables, ces jeunes payent les pots cassés des générations précédentes. La GEN Z”, ce sont les détachés, les incompris, les silencieux, ils portent tant de poids sur leurs épaules, ils sont le futur mais personne ne les écoute. Ils aimeraient agir, trouver leur place, mais personne ne les regarde plus qu’à travers les selfies qu’ils postent sur Instagram.

 

 

Salvatore Calcagno pose un regard plein de douceur sur une génération qui lui est cadette avec ce projet qui se déroule en plusieurs temps. GEN Z” a débuté par une enquête sociologique avant de se muer en pièce de théâtre, en exposition (Cinéma Galeries) et en placardage de rue (à Bruxelles). Le metteur en scène est allé à la rencontre d’adolescents européens de tous horizons pour effectuer une vue de coupe de la jeunesse d’aujourd’hui, constitutive de demain et ressortir du matériel pour sa pièce. D’où viennent-ils ? Veulent-ils rester dans leur ville ? Comment voient-ils leur avenir ? Sur scène, des comédiens et des jeunes bruxellois se font les porte-parole de cette génération dans un spectacle entre fiction et réalité, entre un média classique qu’est le théâtre, le cinéma docu-fiction et une mise en scène moderne. Un hybride qui colle parfaitement aux aspirations en demi-teinte des jeunes d’aujourd’hui.

 

La forme de la pièce de théâtre apparaît comme singulière et moderne, à l’image du sujet qu’elle couvre. GEN Z” s’ouvre par une vidéo diffusée et filmée en direct des coulisses avant que les comédiens et jeunes entrent sur la scène. Et puis il y a ces saynètes scolaires, où l’on voit les personnalités adolescentes se dessiner, leurs aspirations s’élever, leur pessimisme ou leur optimisme à travers des situations cocasses mais empreintes de vérité. Des scènes jouées sur plateau qui se mélangent avec d’autres sont projetées sur l’écran au fond de la salle. Salvatore Calcagno démontre sa créativité exacerbée dans des méta-mises en scène et un aspect télé-réalité avec ce caméraman qui filme en direct, amenant un autre point de vue au tableau. La pièce qui est décrite comme un spectacle documentaire propose un genre théâtral novateur : un matériau composite qui mélange les différentes formes de narrations et de techniques donnant un résultat éclatant de sincérité et d’émotions.

 

 

Informations pratiques

“GEN Z : searching for beauty” de Salvatore Calcagno

Au Théâtre des Tanneurs (Rue des Tanneurs 75-77 - 1000 Bruxelles)

Du 20 février au 3 mars

Plus de détails sur le site des Tanneurs.

 

Retrouvez l'interview de Salvatore Calcagno et Antoine Neufmars sur La Première.