Games for change, des jeux vidéo sociaux

Favoriser la création et la promotion de jeux vidéo avec impact social et mettre en place des outils critiques pour de l’éducation ou de l’humanitaire, ce sont les missions de Games for change.

 

Fondée en 2004, cette organisation s’est donné pour but d’allier le social et les jeux vidéos. Contrairement aux idées reçues, les messages des jeux peuvent servir des causes très diverses. C’est pour ces raisons que Games for change s’est créé à travers des conférences, des incubations, un laboratoire d’innovation et des investissements.

Save the park

3 images
Save the park © Tous droits réservés

Le dernier sorti des jeux incubés par G4C, Save the Park, encourage les joueurs à devenir volontaires dans les parcs nationaux américains. A travers différents profils de passionnés de volontariat, il est possible d’incarner un des personnages pour apprendre les missions. Une très bonne initiative pour la protection de la nature.

 

Les sommets de G4C sont même co-organisés par le Département éducatif américain. Games for change et l’Etat réfléchissent ainsi au pouvoir de l’éducation dans les jeux vidéo et donnent la possibilité aux acteurs de l’éducation et aux développeurs de se rencontrer. Cette année, les récentes avancées dans le domaine de la technologie au service de la santé ont poussé les conférences G4C à explorer les possibilités d’amélioration du corps. G4C travaille aussi particulièrement sur l’empathie créée par le jeu vidéo (un très bon épisode de BiTS y est d’ailleurs consacré) et la capacité à l’engagement qui en découle.