Festival Millenium : focus Amérique latine

Cartel Land
Cartel Land - © Tous droits réservés

Le genre documentaire intéresse de plus en plus le grand public, parce qu’il nous permet de comprendre un peu plus le monde dans lequel nous vivons. Référence depuis 2009, le Festival Millenium l’a bien compris. La nouvelle édition (toujours engagée) se tient en ce moment.

 

Nous sommes tous des décideurs.

Lubomir Gueorguiev et Zlatina Rousseva, le président et la programmatrice du festival Millenium, veulent mettre l'accent sur le pouvoir de décision de tout un chacun. Vendredi soir à BOZAR, le décor 2016 du festival du documentaire est planté. Parmi la soixantaine de films : des oscarisés, des primés, des inconnus, mais une chose en commun : de l’engagement et de la passion.

 

Pour débuter les festivités du week-end, un vent d’Amérique latine a soufflé sur la programmation du Millenium avec Life is sacred et Cartel Land, des histoires de combats politiques et leaders charismatiques.

Life is sacred

Le privilège de l’ouverture est allé à Life is sacred du danois Andreas Dalsgaard, un film représentatif du message du festival, des dires de la programmatrice. Ce documentaire inspirant montre qu’il n’y a pas de défaite totale et que les bons messages en politique restent.


La Colombie est à la dixième place des pays les plus meurtriers avec 35 crimes pour 100.000 habitants par an (chiffres de 2012). La vie a quelque peu perdu de sa valeur et semble pouvoir s’arrêter à chaque coin de rue. Antanas Mockus, "le professeur", veut redonner à la vie humaine sa valeur et se lance tambour battant dans la campagne présidentielle de 2010, l’équipe l’a suivi pendant 4 ans. Cette figure de la non-violence a insufflé une "vague verte" d’espoir au peuple colombien, particulièrement aux jeunes. Aujourd’hui encore, malgré son retrait de la vie politique, il a marqué la société avec son message pacifique. Son ancien adversaire, le président Santos s’est même inspiré de Mockus pour essayer de réconcilier le pays : sa dernière campagne a été mise sous le signe de la paix ("PAZ").

 

Cartel land

L’évènement du samedi soir, c’était le très attendu Cartel Land, documentaire de Matthew Heineman nominé aux Oscars et aux BAFTA. Au cœur du film, deux hommes : José Manuel Mireles, un physicien qui se lève contre la violence des cartels mexicains et Tim Foley, vétéran américain qui arrête les "mules" à la frontière mexicano-américaine. Deux hommes qui se sont donné pour mission de combattre la toute-puissance des cartels en répliquant par les armes.

Un documentaire fascinant qui nous plonge en pleine zone de non-droit, avec une réalité du terrain décourageante et des retournements de situation inattendus.

 

Retrouvez le journal du Festival Millenium pour le vivre au jour le jour.