En VR et contre tous : dans les yeux d'un schizophrène

Le laboratoire belge Janssen a développé une expérience pour sensibiliser à la schizophrénie. Coiffé d’un casque de réalité virtuelle, il est désormais possible de vivre les symptômes du malade, comme le relève Sciences & Avenir.

 

Les symptômes de la maladie schizophrénique se traduisent souvent par des hallucinations sonores ou visuelles, une perte de repères sur l’environnement, des idées délirantes… autant d’éléments qui créent une angoisse intense chez le malade qui a une impression de dislocation de la personnalité. Devant des manifestations aussi éloignées de la réalité, il n’est pas toujours facile de se mettre à la place du schizophrène. Les proches des patients sont d’ailleurs souvent devant l’incompréhension. C’est face à ce constat que le laboratoire a décidé de créer une expérience d’immersion virtuelle pour vivre ces symptômes.

La réalité virtuelle au service du médical

2 images
Une capture d'écran de l'expérience. © Janssen

 

C’est le Docteur David Travers, du CHU de Rennes qui a travaillé sur l’expérience et son scénario. Dans celui-ci, des hallucinations auditives et visuelles nous assaillissent et un sentiment de malaise général s’intensifie. Le visuel du projet n’est pas totalement abouti mais des améliorations sont prévues pour un second volet, à suivre. La réalité virtuelle montre ici encore une fois ses possibilités futures : avec elle il est possible de vivre des situations impossibles et ainsi comprendre quelque chose qui est hors de notre réalité.  La VR est un secteur en ébullition, en plus des aspects d’immersion ludique, elle devrait aussi aider à apprendre des métiers, à découvrir des espaces, à nous mettre dans toutes les situations possibles et imaginables. Cette expérience sur la schizophrénie montre aussi une infime part des possibilités dans le domaine médical.

 

Plus tôt, Janssen avait déjà développer un serious game sur le thème de la schizophrénie mais il était destiné aux médecins. C’est donc de l’autre côté du miroir que le laboratoire est allé voir cette fois-ci.