Découvrez l’origine historique de l’expression "faire la tournée des grands-ducs"

Aujourd’hui, en Belgique, c’est jour de fête ! Ce 21 juillet, malgré les circonstances et les annulations, peut-être vous laisserez-vous tenter par un moules-frites entre amis ? D’autres, au contraire, profiteront de cette occasion pour “faire la tournée des grands-ducs”.

Mais que signifie cette expression ? "Faire la tournée des grands-ducs ", c’est faire la fête en dépensant sans compter, dans des endroits qu’on pourrait qualifier de “place to be”, chics et à la mode, typiques des grandes villes.

L’origine de l’expression, elle, remonte au XIXe siècle en Russie tsariste. A cette époque, tous les princes de la famille impériale russe détenaient le titre de grand-duc et jouissaient d’une importante fortune.

Cet argent, les princes aimaient le dépenser lors de sorties nocturnes luxueuses dans les capitales européennes. La Ville-Lumière, par exemple, était une destination favorite de ces aristocrates plein aux as.

Améliorée et embellie par le baron Haussmann sous le Second Empire, Paris regorgeait en effet de cabarets, théâtres et lieux de plaisir où dépenser des sommes faramineuses.

De là est progressivement née l’expression faisant référence à une virée luxueuse et coûteuse.