Contre les tabous sexuels, des vidéos YouTube

Alyaa Gad a ouvert sa chaîne principale il y a 5 ans.
Alyaa Gad a ouvert sa chaîne principale il y a 5 ans. - © YouTube

Dans un pays gorgé de tabous, une femme médecin a choisi d’élever sa voix pour parler éducation sexuelle aux jeunes égyptiens.

 

En Egypte, le sexe est un tabou ultime. Même si de timides initiatives éclosent dans les médias, le sujet est encore très honteux. Conséquence : beaucoup de jeunes hommes vivent leur sexualité à travers la pornographie, et un fossé se crée entre hommes et femmes lors du passage à l’acte.

 

Constatant ce vide informationnel depuis les années 90, Alyaa Gad avait proposé de parler sexualité à la télévision. Essuyant un refus, elle a décidé d’ouvrir une chaîne YouTube arabophone en 2010, afin d’apporter des réponses aux questions récurrentes d’éducation sexuelle. Même si elle habite depuis Zurich en Suisse, elle suit encore de très près l’évolution de son pays.

 

Quand j’étais étudiante à l’Université Ain Shams en Égypte, je me suis rendu compte qu’il y avait un manque d’information terrible sur la prévention de certaines maladies sexuellement transmissible. À cette époque, les chaînes satellitaires commençaient à se développer en Égypte. J’en ai contacté plusieurs pour leur présenter un projet de programme éducatif autour de ces questions. Mais je n’ai eu aucun retour.

 

Sa chaîne YouTube éponyme "Alyaa Gad" a aujourd'hui plus de 160.000 abonnés, elle dispose aussi d'une autre chaîne en anglais iUnderstand TV. Dans chaque vidéo, elle donne des conseils santé, et axe principalement sur les inconnues de la sexualité : anatomie, masturbation, conseils pour la nuit de noces…

Alyaa Gad connaît un succès retentissant chez les jeunes égyptiens. Sa vidéo la plus populaire a totalisé plus de 6.700.000 vues et traitait du viagra.

Un vent de féminisme

La femme médecin souhaite avant tout aider les jeunes filles et femmes dans leur vie sexuelle, elle veut les informer, faire de la prévention, pour qu’elles puissent au mieux s’épanouir. Ses vidéos de préventions sont aussi destinées à être récupérées par d’autres médecins qui voudraient faire le même travail d’éducation sexuelle.

Alyaa Gad cherche à changer les mentalités autour de la sexualité dans le monde arabe. En plus de trouver un écho en Egypte, elle est aussi écoutée en Arabie saoudite. Elle se défend de casser les traditions locales et n’encourage en rien l’infidélité. Elle souhaite juste informer et éduquer, pour ôter des tabous anciens.

Le sexe est une belle chose et il ne faut pas avoir honte d’en parler.