Catfish : la pêche au faux

Catfish : la pêche au faux
2 images
Catfish : la pêche au faux - © RTBF - Yakana - 2015

Le catfish est un usurpateur d’identité d’un nouveau genre, il sévit généralement seul, en ligne et le mensonge peut durer des années.

 

Avec l’ère du 2.0, c’est toute la communication qui s’est vue facilitée sur le web. Le mélange réseaux sociaux et anonymat a rendu beaucoup de choses possibles : le meilleur comme le pire. Parmi les mésaventures possibles, tomber sur un catfish qui rappellera la nécessiter d'être prudent en haute mer.

 

Entassés, les morues transportées d’un continent à l’autre dans des bacs se laissent souvent mourir. Leur chair prend alors ce goût de mort caractéristique et peu ragoûtant. Pour pallier cette baisse de qualité, des poissons-chats sont lâchés dans les bacs pour stimuler les autres poissons. Ceux-ci, alertes et sur leurs gardes sont ainsi gardés vivants. Le terme catfish vient de cette jolie métaphore morbide.

 

Catfish : fausse identité, la naissance

Nev Schulman est un jeune américain connecté, comme la majorité de sa génération. C’est lorsqu’il a accepté une demande d’ami sur Facebook qu’il a mis le doigt dans l’engrenage. Le profil d’une petite fille artiste retient son attention et il communique rapidement avec toute la famille. Il tombe même amoureux de Megan, la grande sœur. Il découvrira par la suite que toute cette famille n’est en fait qu’une seule personne, Angela. Complètement atteint par la vérité, Nev a cherché à comprendre. Par la même occasion, il a découvert que sa mésaventure n’était pas isolée et que la pratique avait un nom, le catfishing.

 

En 2010, le film Catfish sort sur les écrans, suivi de la série de docu-réalité éponyme en 2012 sur MTV. Un épisode de Catfish : fausse identité se trame toujours de la même manière, sous la forme d’une enquête. Un homme ou une femme en relation virtuelle se pose des questions sur sa moitié, Nev cherche alors à identifier la personne derrière l’ordinateur, le couple se rencontre. La plupart du temps, le catfish n’a rien de la personne qu’il prétend être.

 

Catfish n’est pas le plus intelligent des divertissements, il fait appel au côté voyeur des spectateurs tout comme la télé-réalité. Néanmoins elle permet de mettre en lumière un vrai phénomène, qui est une des conséquences négatives de l’ère de la communication. Avec ce focus, un travail d’éducation aux médias est amorcé par Nev Schulman, voire un travail de sociologie. La plupart des catfishes présentés dans la série sont en fait des gens esseulés, isolés, qui trouvent en Internet le moyen d’exister. Connectés au monde, mais seuls derrière un écran.