Axolot, cabinet en ligne de l'étrange

La mascotte d'Axolot est un animal étrange existant, l'axolotl.
La mascotte d'Axolot est un animal étrange existant, l'axolotl. - © Tous droits réservés

 

" Est-ce que vous avez déjà visité… un cabinet de curiosités ? "

 

Le monde regorge de mystères et de questions sans réponses, des histoires irréelles qui n’ont pas trouvé d’explications, des phénomènes incroyables qui nous interrogent et nous attirent.

 

Dans son blog Axolot, Patrick Baud en répertorie un certain nombre, pour le plaisir des adeptes de l’insolite. Depuis 2009, ce passionné d’histoires étranges poste des billets sur des destins hors du commun et des sources d’étonnement, avec un souci de vulgarisation et une plume travaillée façon Pierre Bellemarre. Agréable donc.

 

De l’île aux poupées au memento mori

En 2013, une chaîne YouTube Axolot voit le jour pour compléter la panoplie Axolot qui comprend déjà livres et plus tard bande-dessinée. Sous forme de mini-documentaires, Patrick Baud narre les histoires étranges de l’île aux poupées, en passant par l’échelle inamovible ou encore le memento mori. Il faut avouer que ses vidéos sont encore plus agréables à écouter que ses articles à lire, sa voix suave et calme en étant en partie responsable. L’homme animait d’ailleurs une émission de radio auparavant, Exocet.

Axolot sur YouTube c’est plus de 335.000 abonnés pour plus de 7.700.000 vues cumulées sur ses vidéos.

 

Je crois que ce qui plaît aux gens, c'est de se rendre compte à quel point ce monde est incroyable, étonnant. Et puis, je fais un gros travail de vulgarisation, de pédagogie, notamment pour tous les sujets scientifiques. Du coup, les sujets sont accessibles à tous.

Unheimlichkeit et cringe effet

La notion d’Unheimlichkeit, traduisible par " inquiétante étrangeté " a été remise au goût du jour par Sigmund Freud. Ce concept recoupe la sensation que l’on éprouve face à quelque chose d’inconnu, un reflet dans un miroir, que l’on s’approprie à force d’habitude, et qui font ensuite partie de nous. Dans le cas des phénomènes étranges, la partie inexplicable les laisse dans la marge, et nous attire. Comme le cringe effect, un malaise recherché.

 

L’humain a toujours été fasciné par ce qui était hors-norme, par esprit de curiosité, l’inhabituel interroge sur notre monde. Mais l’étrange nous rassure aussi : il nous rappelle que nous appartenons à la norme, que nous faisons partie d’un groupe, que nous ne sommes pas seuls. L’esprit de troupeau.