Amours, princesses et sans papiers : des podcasts qui font du bien

Pour s’évader du quotidien tout en se reposant les yeux - maudite visite virtuelle – voici l’univers sonore du podcast. Intimité et voyage immobile. Des histoires pour ronronner ou sortir les griffes.

3 images
© Tous droits réservés

Entre réalité et fiction : I Feel Love piloté par Sébastien Ministru

Auvio vient de créer sa section Colors, dédiée aux questions de genres et cultures lgbtqi+. Avec, entre autres, un podcast joliment intitulé I Feel Love piloté par Sébastien Ministru. La cellule fiction RTBF dirigée par Marc Janssen a choisi les scénarios et les 5 auteur.trice.s., coachés par Ministru. Cinq histoires qui nous emmènent au cœur du vécu gay et lesbien. Faisons le pari que la réalité des personnes trans*, non-binaires et intersexe ce sera pour une deuxième série de fictions.  

Le premier épisode, intitulé Faux Double est écrit par l’écrivain et homme de radio Maxime Coton. A travers les relations de frères jumeaux, il est question du secret et du coming out. Et comment s’accommoder du regard (parfois haineux) des autres lorsqu’on a enfin ouvert grandes les portes du placard.  

Et puis il y a l’histoire de Leila qui va de ville en ville et de rencontre en rencontre: de la studieuse Tine à Malines aux parents open, à Anna la djette bruxelloise en mode freestyle, pour qui " embrasser c’est pas tromper " alors adieu la jalousie.

Il faut que jeunesse se passe et dans le milieu gay, on est vieux à 40 ans. C’est l’histoire de Jean-Marie racontée avec tendresse par Sébastien Ministru. Quant à Ismael Kane, avec Mars , il nous emmène dans une histoire " extraterrestre, extracontinentale, fantastique et fabulée, mais ancrée dans une romance amoureuse ".

Entre Histoire et fiction : Madame piloté par Myriam Leroy

Ce n’est pas parce qu’on a une nouvelle princesse qu’on doit envoyer les autres aux oubliettes ! Et dans l’arbre généalogique de la famille royale de Belgique, il y a des fruits défendus, des rameaux oubliés, des frondaisons exubérantes -comme l’écrit Myriam Leroy- et des branches pourries...

Madame est un podcast de fiction librement inspiré de la vie tourmentée de cinq de nos princesses: Marie-José, Joséphine, Henriette, Louise et Charlotte. Des "uchronies fantasques" imaginées par Laurence Bibot, Victoire de Changy, Ariane Le Fort, Myriam Leroy et Isabelle Wéry qui mettent dans la lumière ces femmes au destin méconnu. Femmes de l’ombre ou flamboyantes, au bonheur toujours éphémère…

Le destin de la princesse Marie-José de Belgique, fille du roi Albert 1er, est raconté dans La Négresse Blanche. Ecrit et interprété par Laurence Bibot.

La Princesse Servante c’est la nièce du roi Léopold II, la princesse Joséphine de Belgique mariée à son cousin germain allemand et qui deviendra sœur Marie-Joséphine à 47 ans. Avec les mots de Myriam Leroy.

La Minute Cheval évoque la princesse Louise de Belgique, fille aînée de Léopold II. D’abord " princesse potiche " d’après les mots d’Isabelle Wéry, puis princesse scandaleuse, princesse internée, princesse ruinée...

Ariane Lefort évoque la vie de la princesse Henriette de Belgique, sœur du roi Albert Ier dans La Reine de Paris et dans Charlotte entre les murs c’est de l’unique fille du roi Léopold Ier, la princesse Charlotte de Belgique -éphémère impératrice du Mexique- dont Victoire de Changy évoque le destin mouvementé. Une princesse borderline comme la dynastie en connaîtra plusieurs. Cinq parcours de femmes pour une évidence : dur dur d’être princesse !  

3 images
Une Vie Sur Le Fil © RTBF

Entre réalité et réalité : La Vie Sur Un Fil de Wahoub Fayoumi

Sans papiers par temps de Covid… Comment vivent-ils ? On estime qu’ils et elles sont 100 000 personnes à vivre dans la clandestinité dans notre pays. Parfois depuis des années. Pas de protection sociale... alors pas de boulot, pas d’argent. Ils et elles travaillent dans l’horeca, le bâtiment ou le travail domestique. La crise sanitaire a tout mis à l’arrêt. Une vie au placard, pas une vie de château…

Le podcast créé un lien d’intimité avec l’auditeur. On redécouvre la puissance de la parole. Pour les deux premiers épisodes de La Vie Sur Un Fil, la journaliste Wahoub Fayoumi a rencontré Lucine et Barry. Lucine  était aide-soignante dans son Cameroun natal. Elle vit en Belgique depuis 12 ans. Barry est mauritanien. Il est arrivé il y a 11 ans déjà. Il gagne sa vie au noir, sur des chantiers de construction ou de jardinage. Il se bat pour la régularisation.

I Feel Love, Madame, La Vie Sur Le Fil : fiction ou réalité, les histoires nous aident à comprendre le monde. Il est complexe, alors on en redemande.