"Je veux mélanger les Tuche et les Ch'tis"

Christophe Bourdon
Christophe Bourdon - © THIERRY ROGE - BELGA

Alors que son dernier film "La ch'tite famille" est en train de battre des records d'entrées, Dany Boon pense déjà à la suite. Il a accepté de nous parler de ses projets en exclusivité. Rencontre avec le roi du box office français.

Dany Boon, on peut le dire, votre film "La ch'tite famille" est déjà bien parti pour battre des records en terme d'entrées.

Oh, vous savez, j'en ai un peu assez qu'on ramène tout aux chiffres. Pour moi, le seul chiffre qui compte, c'est celui des spectateurs qui ressortent heureux de la salle.

C'est beau ce que vous dites. Vous avez raison, on parle trop souvent de la quantité et pas assez de la qualité.

Mais voilà ! Mais oui ! Arrêtons un peu avec les chiffres, merde, quoi ! Alors, certes, "La ch'tite famille" a fait 451.530 entrées pour son premier jour. Et ça, sans compter les 208.000 entrées enregistrées en cinq jours grâce à sa sortie en avant-première dans le Nord. Et c'est le meilleur démarrage pour un film français depuis "Bienvenue chez les ch'tis", qui avait fait 558.559 entrées pour son premier jour en 2008. Mais ça ne veut rien dire, tout ça. Rien !

Oui, ce ne sont que des chiffres.

Voilà ! Que je ne retiens même pas. Parce qu'on s'en fout ! Et puis, qu'est-ce que c'est, 451.530 entrées, hein ? Après tout, "Taxi 2" avait quand même fait 801.922 entrées pour son premier jour en 2000. Et n'oublions pas que "Spectre", avec Daniel Craig, détient le record avec 850.297 entrées en 2015. D'ailleurs, le méchant dans James Bond, c'est Le Chiffre. Ah ! Allez, parlons plutôt de cinéma.

D'accord. Certains critiques vous reprochent avec "La ch'tite famille" de réutiliser les mêmes ingrédients que dans "Bienvenue chez les ch'tis". Que vous racontez toujours un peu la même chose, quoi.

J'ai lu ces critiques. Et même si je fais avant tout des films pour le public, j'en tiens compte. Je peux donc vous annoncer que mes prochains films seront totalement différents.

Ah. Et on peut en savoir plus ?

Eh bien, en ce moment, je travaille sur plusieurs projets, qui n'ont rien à voir avec "La ch'tite famille" ou "Bienvenue chez les ch'tis". Je peux même vous dire que je vais en surprendre plus d'un. Tenez, là, par exemple, je suis en train de développer la suite d'une adaptation d'une bande dessinée belge.

Aïe... Encore une...

Oui mais moi je connais bien la Belgique et la BD belge. Je serai donc très respectueux de l'univers original. Tout en amenant ma patte à moi.

Et ce sera quoi cette suite ?

"Le ch'ti Spirou 2". Dans ce deuxième volet, le petit Spirou habite dans le Sud de la France, mais il est obligé de déménager avec toute sa famille dans le Nord. Alors qu'il a une vision très négative de la région, il va y vivre de folles aventures et s'y faire plein d'amis. Au début du film, il pleure en arrivant. Et à la fin, il pleure de devoir en repartir.

Ah oui... Ça change de vos films précédents...

Et encore, là, on est toujours dans le registre de la comédie. Mais je travaille aussi sur un vrai mélodrame, une histoire d'amour magnifique.

Ça parle de quoi ?

C'est l'histoire d'un photographe du Sud de la France qui monte faire une série de photos dans le Nord, suite à une commande. Il y va avec des pieds de plombs et une vision très négative de cette région, avant de croiser le chemin d'une jeune habitante du coin, Madison, dont il va tomber follement amoureux. C'est alors que naît entre eux une folle passion. A la fin, le photographe propose à Madison de repartir avec elle dans le Sud, mais comme elle est mariée et qu'elle a douze enfants, elle décide de rester auprès des siens. Elle lui laisse juste un petit mot d'adieu : "Je ne t'oublierai jamais, biloute". Le photographe, qui a pleuré en arrivant, repart seul en pleurant.

C'est fort. Et vous avez déjà un titre pour le film ?

"Sur la biloute de Madison".

Magnifique...

J'ai aussi un autre projet radicalement différent. Un film policier à l'ancienne. Un peu à la Gabin et Ventura. Les films de l'époque de Verneuil, vous voyez ?

Ah oui, très bien. Et ça raconte quoi ?

C'est l'histoire d'un flic du Sud de la France qui est muté dans le Nord contre son gré. Il a une vision très négative de la région. A son arrivée, il intègre une brigade de policiers d'apparence un peu branquignols, mais qui se révèlent vite être d'une intégrité rare, et résistants à toute forme de corruption. A leur contact, le flic du Sud va devenir un meilleur policier. Au début, il arrive en pleurant, et à la fin, il repart en pleurant

Génial ! Et c'est quoi le titre ?

"Les incoronptibles".

Ben écoutez, on se réjouit de découvrir tout ça en tout cas. Merci Dany Boon !

Ah ben non, c'est pas fini, j'ai encore deux autres projets en préparation !

Ah bon ? Mais vous n'arrêtez pas, dites donc !

Vous savez, quand on aime ce qu'on fait...

Et donc, quels sont ces deux autres projets ?

Je viens de voir "I, Tonya", sur la patineuse Tonya Harding, et je voudrais moi aussi réaliser un biopic sur un grand sportif. Mais en y rajoutant ma touche, évidemment.

Evidemment

Ce serait l'histoire d'un grand footballeur belge qui est acheté par un club du Nord de la France. Il s'y rend à contrecœur, mais découvre vite que ses coéquipiers ont dans le coeur le soleil qu'ils n'ont pas dehors. Il arrive en pleurant, et à la fin, il repart en pleurant .

Et ça s'appellera comment ?

"Maroilles Fellaini".

Fort. Très fort...

Je sais. Et enfin, mais là c'est encore un peu flou, parce que ce projet ne dépend pas que de moi, je voudrais faire un crossover, un mélange de deux films. Un peu comme le Batman vs Superman. Ça n'a jamais été fait en France, ça.

C'est vrai. Et vous mélangeriez quels films ?

"Les Tuche" et "Bienvenue chez les ch'tis". Ce serait l'histoire de la famille Tuche qui a un accident de voiture à Bergues, et qui vont rester  sur place contre leur gré. Mais ils vont peu à peu découvrir la région, et se rendre compte qu'ils ont des cousins postiers dans le coin. Au début, ils arrivent en mangeant des frites, et à la fin ils repartent en mangeant des frites.

Waouw... J'en reste sans voix

Je sais. En plus, "Les Tuche" est réalisé par Olivier Baroux, qui a commencé sa carrière avec Kad Merad, qui a joué dans "Bienvenue chez les ch'tis". Ce serait une façon symbolique de les réunir. Kad et Olivier sont au cinéma français ce que Peter et Sloane sont à la chanson : un gage certain de qualité.

C'est indéniable. Et comment s'appellerait ce mélange des Tuche et des Ch'tis ?

"Les Tiche".

Bref, la comédie française de haut niveau a encore de beaux jours devant elle...

Vous savez, tant que c'est fait dans le respect du spectateur.

Certes. Et tout ça se tournera quand ?

Oh ben dès que possible. Là, je dois d'abord finaliser mon premier album de chansons.

Ah bon ? Vous enregistrez un disque ?

Oui. Un album de reprises de France Gall. Quand vous l'entendrez, vous pleurerez au début, et vous pleurerez à la fin.

Je n'en doute pas. Et il s'appellera comment ?

"Ch'ti Maman Ch'ti" !

 

PS : Toute ressemblance avec une véritable interview de Dany Boon serait franchement pas de bol