Claudia Cardinale : Elle était une fois à l'Ouest

Claudia Cardinale au BRIFF
3 images
Claudia Cardinale au BRIFF - © THIERRY ROGE - BELGA

Invitée d'honneur de la première édition du BRIFF (Brussels International Film Festival, du 20 au 30 juin dans différents lieux de la capitale), Claudia Cardinale a ravi les festivaliers par sa générosité et sa disponibilité, enchaînant les photos, les autographes et les petits mots avec chacun. Mais elle a aussi partagé ses nombreux souvenirs lors de différentes rencontres avec le public. Et en y assistant, on a vite eu l'impression qu'elle avait tendance à se répéter un peu dans ses anecdotes. Nous avons donc décidé de vérifier cette impression, en allant l'interviewer.

 

Claudia Cardinale, quand on déroule votre filmographie, on ne peut qu'être épaté face au nombre de chefs d’œuvre que vous avez tournés. Comment ne pas par exemple parler de "Il était une fois dans l'Ouest" de Sergio Leone ?

Oui

Et ?

Oui ?

" Il était une fois dans l'Ouest " ?

J'étais la seule femme au milieu de tous ces hommes (elle rit).

C'est vrai. Et quel souvenir avez-vous de ce film?

J'avais une scène d'amour avec Henry Fonda. Mais son épouse se tenait à côté de la caméra, à nous regarder. Elle était très jalouse (elle rit).

Vous avez aussi tourné dans " Le guépard ", avec Alain Delon et Burt Lancaster

Oui. (elle rit) Dans une scène, je devrais embrasser Alain Delon. Et Luchino Visconti m'a dit " Claudia, je veux voir vos langues " Mais on ne l'a pas fait (elle rit).

Et vous avez également eu comme partenaire Jean-Paul Belmondo, notamment dans " Cartouche "

Oh Jean-Paul... Il me demandait de détourner l'attention du directeur de l'hôtel dans lequel on dormait, et pendant ce temps il jetait tous les meubles dans la rue (elle rit).

Et puis, difficile de passer à côté de " Fitzcarraldo ", de Werner Herzog, avec Klaus Kinski, et son tournage épique dans la jungle amazonienne.

On a commencé le film avec Jason Robards. Mais comme il n'y avait rien à manger, il est monté au sommet d'un arbre et il a crié " Je veux mon steak new-yorkais ! " (elle rit). Il a fallu interrompre le tournage, et on a fini par le remplacer par Klaus Kinski (elle rit).

Jason Robards qui joue d'ailleurs dans "Il était une fois dans l'Ouest"

Oui. J'avais une scène d'amour avec Henry Fonda. Mais son épouse se tenait à côté de la caméra, à nous regarder. Elle était très jalouse (elle rit).

Oui, vous l'avez déjà dit, ça. Revenons à Fitzcarraldo.

On a commencé le film avec Jason Robards. Mais comme il n'y avait rien à manger, il est monté au sommet d'un arbre et il a crié " Je veux mon steak new-yorkais ! " (elle rit). Il a fallu interrompre le tournage, et on a fini par le remplacer par Klaus Kinski

Oui, ça aussi, vous l'avez déjà dit. Je voulais surtout revenir sur la personnalité du metteur en scène, Werner Herzog.

Dans une scène, je devais embrasser Klaus Kinski. Et Werner Herzog m'a dit "Claudia, je veux voir vos langues". Mais on ne l'a pas fait (elle rit).

Euh... Ce n'était pas avec Alain Delon et Luchino Visconti, cette anecdote ?

Aah, Luchino... Il me demandait de détourner l'attention du directeur de l'hôtel dans lequel on dormait, et pendant ce temps il jetait tous les meubles dans la rue (elle rit).

Non, ça, c'était avec Jean-Paul Belmondo

Oui, Jean-Paul. Sur le tournage du "Guépard", comme il n'y avait rien à manger, il est monté au sommet d'une caméra, et il a crié "Je veux voir les langues ! " (elle rit).

Quoi ?

Dans "Fitzcarraldo", j'avais une scène d'amour avec un steak. Mais l'épouse du steak se tenait à côté d'un guépard, à nous regarder. Elle était très jalouse (elle rit).

Ah oui, d'accord...

Vous savez, j'étais la seule femme au milieu de tous ces steaks (elle rit).

Oui. Voilà, voilà, voilà...

Et dans une scène, je devais embrasser un guépard. Et Henry Fonda m'a dit "Claudia, je veux voir les meubles de l'hôtel avec la langue" (elle rit).

Mm... Et vous avez fait quoi ?

Je suis montée sur Klaus Kinski et j'ai crié "Aline", pour qu'elle revienne.

Ah. Et elle est revenue ?

Non, car elle était à côté de la caméra, en train de manger Alain Delon. Elle était très jalouse (elle rit).

Aline ?

Non, la caméra (elle rit).

Sur le tournage de "Fitzcarraldo" ?

Non, sur le tournage de "Il était une fois le guépard" avec Jean-Paul Belmondo (elle rit).

Je suis un peu perdu, je vous avoue.

C'est pour ça qu'on a remplacé Alain Delon par Luchino Visconti. Car Jason Robards était monté sur un meuble d'hôtel pour l'embrasser avec un steak sur la langue (elle rit).

Ah oui, là, c'est plus clair. Et Jean-Paul Belmondo, dans tout ça ?

Oh, Jean-Paul... Le directeur de l'hôtel me demandait de détourner l'attention de Sergio Leone, et pendant ce temps il jetait Jean-Paul Belmondo sur un guépard jaloux.

Mm... D'accord...

J'étais (elle rit) le (elle rit) seul (elle rit) arbre (elle rit) au (elle rit) milieu (elle rit) de (elle rit) tous (elle rit) ces (elle rit) meubles (elle rit) d'hôtel (elle rit).

Bien entendu. Et Werner Herzog ?

Oui (elle rit).

Merci Claudia Cardinale

J'ai envie de manger Henry Fonda. Quelqu'un sait où je peux trouver l'épouse d'un arbre ? (elle rit).

 

Christophe Bourdon (elle rit)

 

PS : Toute ressemblance avec une véritable interview de Claudia Cardinale serait totalement incompréhensible