Rétrospective Jasper Morrison au CID

Jasper Morrison au CID
4 images
Jasper Morrison au CID - © ©CID au Grand-Hornu, clichés D. Marchal

Jasper Morrison est un designer respecté et réputé dans le monde entier. Aujourd’hui au sommet de sa carrière après 35 ans de métier, il a accepté l’invitation du CID – centre d’innovation et de design au Grand-Hornu pour sa première rétrospective. Cet évènement majeur passera en revue les moments clés de sa carrière à travers ses meubles, usten­siles de cuisine et appareils électroménagers.

Jasper Morrison conçoit des objets avec lesquels nous aimons vivre, mais dont les qualités pourraient presque passer inaperçues. À ses yeux, le bon design ne consiste pas à fabriquer des produits qui se remarquent, mais plutôt à veiller à ce qu’ils soient utiles. Ses idées ont pris forme dans une incroyable variété de produits, qui connaissent tous un grand succès, depuis des chaises et des tables jusqu’à des arrêts de bus et un tram pour la ville de Hanovre, en passant par de la vaisselle, des grille-pains et des téléphones. Pour la réalisation de ces produits, il collabore avec de grands fabricants européens comme Cappellini, Alessi, Flos, Magis et Vitra ; des marques japonaises telles que Muji ; et des entreprises technologiques comme Samsung et Sony. Plusieurs ouvrages, de nombreuses expositions et même sa boutique à Londres mettent en lumière le rôle de pionnier et la liberté de penser de Jasper. Le Museum of Modern Art de New York et le Victoria and Albert Museum de Londres comptent parmi les musées qui ont fait entrer ses œuvres dans leurs collections.

Le travail de Jasper Morrison est caractérisé par des lignes à la fois simples et rigoureuses – qu’il s’agisse d’un canapé, d’une montre ou d’un verre. Il se préoccupe avant tout de servir la fonction, d’être fidèle à l’objet lui-même. Cette philosophie du design a été affirmée, en colla­boration avec le designer japonais Naoto Fukasawa, dans le manifeste Super Normal, qui a pris forme à travers une exposition internationale itinérante. L’idée que Jasper se fait du normal tient davantage d’une forme d’universalité. Il atteint cette universalité par un art de la litote et par la touche d’humour qui traversent son œuvre. Tout est subtilité, tout est suggestion.

Pour sa rétrospective, Jasper Morrison a travaillé avec le designer suisse Michel Charlot afin de concevoir un module en bois simple, reproduc­tible, qui servira de support aux pièces qu’il a créées depuis les années 1980 jusqu’à aujourd’hui. La présentation chronologique sera rehaussée de reproductions de plans et dessins, documents d’archives, objets et photographies illustrant la genèse de chaque projet. L’exposition s’ac­compagnera de la publication de la nouvelle monographie de Jasper depuis Everything but the Walls (Lars Müller Publishers, 2006).

 

Jasper Morrison au CID jusqu'au 13 septembre.