Portrait de JeongHyoun Christine Lee, en Finale du Concours Reine Elisabeth

JeongHyoun Christine Lee est née en Corée, il y a un quart de siècle, mais elle a grandi aux USA, à Philadelphie et à New York. Cela fait deux ans qu'elle vit en Belgique, en tant que résidente de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth.

Elle a choisi d'interpréter le Concerto de Schumann, dans le but avoué de faire pleurer tout le public de Bozar..

 

Portrait

JeongHyoun Christine Lee joue un instrument ancien, un Storioni, de Crémone, datant de 1781. Elle l'a depuis 10 ans, c'est un cadeau de ses grands-parents. Elle a développé un lien très fort avec son violoncelle, il est devenu une partie d'elle-même, comme elle ne chante pas, c'est lui sa voix. Mais comme c'est un instrument ancien, il peut aussi être capricieux, voire grognon, surtout quand elle voyage beacoup.. c'est comme une relation amoureuse, plus elle s'investit dans le travail, plus il lui donne en retour.

La violoncelliste est également très fière de faire partie des 2 seules femmes en finale du Concours Reine Elisabeth, elle a bien décidé de "casser la baraque" pour prouver ce que valent les femmes dans ce genre de compétition !