Les séries parient sur les adaptations et les histoires vraies

En Espagne, la série "Farinia" raconte le développement du trafic de drogue en Galice dans les années 1970
En Espagne, la série "Farinia" raconte le développement du trafic de drogue en Galice dans les années 1970 - © Atresmedia Televisión

Les adaptations de bestsellers ou d'histoires vraies se sont multipliées dans les séries les plus appréciées des téléspectateurs du monde entier, selon une analyse du cabinet The Wit présentée mercredi au MipTV, le salon de la TV de Cannes.

10% des séries lancées ces douze derniers mois sont des adaptations de livres et 10% sont tirées de faits réels, des chiffres en forte hausse selon The Wit. En Allemagne, la série "36 hours" met en scène un braquage de banque qui se transforme en une sanglante chasse à l'homme. De même, en Espagne, la série "Farinia" raconte le développement du trafic de drogue en Galice dans les années 1970. "McMafia", une série diffusée au Royaume-Uni par BBC1 et le jour d'après par Amazon dans le reste du monde, est adaptée d'un livre sur la mafia russe à Londres.

On trouve aussi une adaptation parmi les projets très prometteurs de l'année qui vient: l'équipe à l'origine de la série Young Pope va lancer bientôt "L'amie prodigieuse", tiré du bestseller international d'Elena Ferrante, et dont les droits ont été rachetés.

En Scandinavie, la tendance à succès du polar très noir laisse lentement la place à un nouveau style, plus axé sur des questions intimes et sociales. En Norvège, la série "Home ground" confie à une femme l'entraînement d'une grande équipe de football, avec la participation d'une star norvégienne du ballon rond, John Carew. Au Danemark, la série Liberty, adaptée elle aussi d'un roman, suit des Danois expatriés dans l'Afrique des années 70, et l'échec de leur idéaux face aux réalités locales.

Plusieurs séries mettent aussi en scène des relations parents-enfants dramatiques. Le succès québécois "Fugueuse" raconte la descente en enfer d'une jeune fille qui se prostitue. En Turquie, c'est la très sombre série "Lifeline", une histoire de violence conjugale et de mafia, qui a réalisé les meilleures audiences ces derniers mois.

Aux Etats-Unis, c'est plutôt une comédie qui a eu son (nouveau) moment de gloire: la sitcom culte Roseanne est revenue avec succès, avec les mêmes acteurs que dans la série originale.

Les comédies sont d'ailleurs le genre en plus forte progression cette année (+27%), selon le cabinet The Wit. En Espagne, la série policière "Heroes wanted", tirée d'un film, est devenu un phénomène en se moquant des stéréotypes de policiers originaires des différentes régions du pays.

 

La bande-annonce de la série québécoise "Fugueuse" :