"Fleabag" : ceci est une histoire d'amour

Dans les deux saisons de son irrésistible série, Phoebe Waller-Bridge joue avec les conventions narratives et sociales pour livrer un portrait incisif et touchant d'une trentenaire londonienne.

Dans le premier épisode de la série “Fleabag”, dont elle interprète le rôle-titre, il ne faut que quelques secondes à Phoebe Waller-Bridge pour se tourner vers la caméra et s'adresser au spectateur. Le procédé, qu'on a vu ailleurs trop souvent, devrait être pesant, mais entre les mains de la scénariste et actrice, il est savoureux au possible. Irrévérencieux, ses commentaires et ses expressions faciales nous guident à travers sa vie et ceux qui l'habitent : son père, avec qui elle entretient des rapports tendus, ses amants, volatiles, ou encore sa sœur, avec qui elle partage une relation trop complexe pour être résumée en quelques mots. Autodestructrice et extravagante, elle nous met dans la confidence de sa vie en lambeau, faisant de nous ses complices tout en se gardant bien de livrer tous ses secrets, jusqu'aux derniers moments d'une saison de 6 épisodes qui semblait tout boucler, entre rire et larmes.

On aurait pu s'attendre à ce que l'autrice en reste là. Adaptée de son spectacle seul en scène, la première saison devait être la dernière. Mais titillée par un désir de poursuivre sa route avec ce personnage, elle a rempilé pour une deuxième saison, trois ans après avoir terminé la précédente. Grand bien lui en a fait, puisque cette nouvelle fournée d'épisodes est peut-être encore meilleure. D'emblée, elle nous prévient sur la nature de ceux-ci : “This is a love story” déclare-t-elle, le nez en sang. N'ayant pas peur des défis, Waller-Bridge explore un pitch digne d'une mauvaise romance : sa protagoniste tombe amoureuse d'un prêtre (Andrew Scott, surnommé “Hot Priest” un peu partout sur Internet). Mais c'est pour mieux accomplir un petit miracle. Aussi hilarante que déchirante, la deuxième saison défie les attentes et nous livre une des meilleures histoires d'amour à avoir vu le jour ces dernières années. Immanquable.

Les deux saisons de “Fleabag” seront projetées en intégralité ce samedi 14 décembre au BOZAR dans le cadre du festival "Are You Series?". Plus d'infos ici.