Des Emmy Awards à distance pour leur 72e édition

Jimmy Kimmel et ses invités en vidéo
Jimmy Kimmel et ses invités en vidéo - © 2020 American Broadcasting Companies, Inc.

C’est cette nuit que l’annonce des vainqueurs de la 72e cérémonie des Emmy Awards, qui récompensent tout ce que la télévision américaine fait de mieux, a eu lieu. Une cérémonie virtuelle "depuis la maison", orchestrée par l’animateur et humoriste Jimmy Kimmel. Les séries Watchmen, Succession et Schitt’s Creek repartent grandes gagnantes.

 

Les Emmy Awards, ce sont près de 100 prix, pour récompenser tant les séries et fictions TV, que les émissions de téléréalités, les séries animées, les talk-shows, les grands rendez-vous annuels, et globalement tout ce qui est diffusé en prime time à la télévision américaine, ainsi que sur les plateformes de vidéo à la demande. Hier soir, seules les annonces pour les catégories principales ont eu lieu, les autres prix ayant été remis précédemment hors cérémonie. Diffusée sur ABC, la compétition voit s’affronter tous les ans les grandes chaînes : ABC, HBO, CBS, mais aussi Amazon Prime, Netflix, et pour la première fois cette année, Disney +.

Jimmy Kimmel à la manœuvre

C’est depuis Los Angeles que Jimmy Kimmel a ouvert la cérémonie, devant une salle vide, mais faussement remplie à l’écran grâce à des images d’archives. L’humoriste est habitué à ce genre d’exercice, puisqu’il a présenté la prestigieuse cérémonie des Oscars en 2016 et en 2017 (année de la fameuse bourde La La Land versus Moonlight). Mais avec la crise sanitaire, c’est la toute première fois qu’une cérémonie hollywoodienne de remise de prix se tient à huis clos, avec des intervenants en vidéoconférence. De quoi inspirer probablement les autres "Awards" dont la saison sera normalement lancée début 2021.

L’animateur a pu compter sur le coup de main de Jennifer Aniston, une des rares stars à apparaître sur scène, à bonne, très bonne distance de lui, tout en maîtrisant un incendie.

Trois séries au palmarès

Pour cette édition 2020 très particulière, l’absence de Game of Thrones, qui avait pris l’habitude de rafler la mise pour chacune de ses 8 saisons, a ouvert le jeu pour les nominés cette année.

Mais avec autant de prix, les grands vainqueurs ne sont généralement pas ceux qui en remportent le plus, mais bien ceux qui empochent les plus prestigieuses. A ce petit jeu, c’est d’abord Succession qui s'est démarquée, en repartant avec 7 statuettes, dont celle de la meilleure série dramatique. La série racontant les frasques et les déchirements d’une famille fortunée permet à HBO, qui diffusait déjà Game of Thrones, de continuer à régner sur le palmarès.

Côté comédie, c’est l’inattendue série canadienne Schitt’s Creek qui repart avec 9 récompenses. Une surprise, puisqu’en 5 saisons, la série n’avait jamais été nommée pour le moindre Emmy. Le regain d’intérêt suite à sa diffusion sur Netflix et l’annonce de la fin du show ont fait de la 6ème et dernière saison la bonne. Outre l’Emmy de la meilleure série de comédie, Catherine O’Hara (Beeteljuice) et Eugène Levy (American Pie) sont également récompensés pour leur prestation.

Enfin, elle était donnée grande favorite avec 26 nominations, la mini-série Watchmen ne déçoit pas et remporte 11 Emmy’s. C’est notamment son interprète principale, l’oscarisée Regina King, qui est sacrée meilleure actrice.

Parmi les autres lauréats et lauréates, citons les acteurs Mark Ruffalo et Eddy Murphy, la réalisatrice Maria Schrader pour sa très remarquée série Unorthodox, et surtout la jeune actrice et chanteuse Zendaya, encensée par les critiques pour son rôle principal dans la série dramatique Euphoria. Pour une fois, la diversité fut bien au rendez-vous lors d’une remise de prix.