"Varda par Agnès" : la cinéaste se raconte une dernière fois

"Varda par Agnès" : la cinéaste se raconte une dernière fois
2 images
"Varda par Agnès" : la cinéaste se raconte une dernière fois - © Cinéart

Ils sont peu nombreux les cinéastes qui donnent l’impression par leurs films de les avoir rencontrés. À travers ses fictions engagées, et encore plus par ses documentaires sous forme d’autoportraits, Agnès Varda y est pourtant parvenue, devenant pour les cinéphiles un visage familier, et une personnalité dont la créativité et la vision du monde méritent d’être célébrées. C’est avec une vive émotion que la nouvelle de son décès fut donc accueillie en mars dernier, laissant le sentiment à beaucoup d’avoir perdu une personne proche, dont on n’entendrait plus jamais les merveilleuses histoires.

Comme nous le prouve la sortie en salles de "Varda par Agnès", ce "jamais" n’est pas tout à fait exact. Dans ce documentaire, réalisé en 2018, la cinéaste retrace une dernière fois, avec la sympathie et la vivacité qu’on lui connaît si bien, sa vie et son œuvre. Évoquant (entre autres) ses débuts inattendus, son passage en Amérique et sa relation avec Jacques Demy, elle nous dévoile avec une émotion tangible son parcours marqué par le féminisme, la recherche artistique et la rencontre d’autrui.

Si l’on peut déplorer la forme assez conventionnelle de l’ensemble (le film est principalement constitué d’une série de conférences et d’images d’archives), on n’en reste pas moins reconnaissant de l’existence de cette œuvre qui, en concluant pour de bon la filmographie de la cinéaste, nous donne surtout l’envie de s'y (re)plonger.