Une première historique : deux femmes en lice pour le prix du syndicat des réalisateurs d'Hollywood

Chloé Zhao pour "Nomadland" et Emerald Fennell pour "Promising Young Woman" deviennent respectivement les neuvième et dixième femmes à concourir pour le prix du meilleur long-métrage.
Chloé Zhao pour "Nomadland" et Emerald Fennell pour "Promising Young Woman" deviennent respectivement les neuvième et dixième femmes à concourir pour le prix du meilleur long-métrage. - © Jean-Baptiste Lacroix / Chris Delmas / AFP

Les années se suivent et ne se ressemblent pas : fustigée l’an dernier pour avoir totalement snobé les femmes dans ses nominations, l’association des réalisateurs et réalisatrices d’Hollywood (Directors Guild of America) a retenu mardi deux réalisatrices dans sa catégorie reine, une première depuis la création de ces prix en 1938.

Chloé Zhao pour Nomadland et Emerald Fennell pour Promising Young Woman deviennent respectivement les neuvième et dixième femmes à concourir pour le prix du meilleur long-métrage, décerné par l’association des réalisateurs américains (DGA).

Cette sélection d’une grande diversité est complétée par l’Américain Lee Isaac Chung, qui s’est inspiré de ses origines sud-coréennes pour son film Minari, par David Fincher (Mank) et par Aaron Sorkin pour le drame historique et judiciaire Les Sept de Chicago.

Les prix de la DGA sont considérés comme un bon indicateur des chances d’un film de décrocher l’Oscar du meilleur réalisateur.

Jusqu’à présent, seule une femme a remporté le trophée du meilleur long-métrage : Kathryn Bigelow pour Démineurs, qui avait transformé l’essai aux Oscars en 2009.

L’an dernier, des prix cinématographiques prestigieux -- parmi lesquels la DGA et les Oscars -- avaient été vivement critiqués pour l’absence de réalisatrices dans leur sélection, particulièrement celle de Greta Gerwig pour Les filles du Dr March.

L’association des réalisateurs a aussi dévoilé ses nominations pour le prix du premier long-métrage, qui comptent là encore deux femmes, Regina King pour One Night in Miami et Radha Blank pour 40 ans, toujours dans le flow.

La DGA remettra ses prix lors d’une cérémonie privée et virtuelle le 10 avril, deux semaines avant les Oscars.