Stanley Kubrick s'en va-t-en guerre à Flagey

À Flagey, Stanley Kubrick s'en va-t-en guerre
À Flagey, Stanley Kubrick s'en va-t-en guerre - © Carlotta Films

Jusqu'au 31 août, Flagey organise une rétrospective intitulée "Kubrick en guerre".

En 13 longs-métrages et 48 ans de carrière, le réalisateur Stanley Kubrick a eu l'occasion de toucher à un large éventail de genres cinématographique : le film historique, la science-fiction, la comédie de mœurs, l'horreur et bien d'autres. Aucun genre n'a cependant été aussi prédominant dans sa vie que le film de guerre.

Il l'aborde dès ses débuts, en 1953 avec son premier long-métrage "Fear & Desire", dans lequel 4 soldats guettés par la folie se perdent dans un conflit imaginaire. Il signe ensuite “Les Sentiers de la Gloire” en 1957, un brûlot antimilitariste avec Kirk Douglas. Prenant place dans les tranchées de la Première Guerre mondiale, le film dénonce les officiers français qui fusillent leurs soldats “pour l'exemple”.

Passant à un registre plus humoristique, il s'attaque à la guerre froide en 1962 avec la satire "Dr. Folamour", qui tourne en dérision la course à l'armement nucléaire, dans toute sa dangereuse absurdité. Cynique et mordant, le film fait de Kubrick un cinéaste incontournable aux yeux du monde.

Il revient une dernière fois au genre en 1987 avec "Full Metal Jacket", une œuvre ambiguë aussi drôle que malaisante qui nous emmène dans l'enfer de la guerre, des camps d'entraînements jusqu'au fin fond du Vietnam.

Ces 4 films sont à découvrir ou à redécouvrir au cinéma de Flagey jusqu'au 31 août.

La programmation : https://www.flagey.be/fr/group/6365-kubrick-en-guerre