Spike Lee adaptera à l'écran "American Utopia" de David Byrne

David Byrne lors de la 73e édition des Tony Awards au Radio City Music Hall, le 9 juin 2019 à New York City.
David Byrne lors de la 73e édition des Tony Awards au Radio City Music Hall, le 9 juin 2019 à New York City. - © ANGELA WEISS - AFP

En plus d’officier comme président du prochain jury du Festival de Cannes, le réalisateur Spike Lee a un gros projet pour 2020. Pour son prochain film, il sera chargé de la réalisation de la performance sur scène d'"American Utopia". L’adaptation au cinéma de cette pièce à succès de Broadway, inspirée d’un album de l’ex-leader de Talking Heads, est déjà annoncée pour l’année 2020. Cette adaptation sur écran du spectacle de Broadway sera coproduite par Todomundo (David Byrne), Forty Acres and a Mule Filmworks (Spike Lee) et RadicalMedia, alors que Participant officiera comme producteur exécutif.

Reste à savoir si cette adaptation à l’écran sera dédiée au cinéma ou aux plateformes de streaming. "American Utopia", qui découle de l’album de David Byrne du même nom, paru en 2018, terminera sa résidence de cinq mois au théâtre Hudson de New York, le 16 février. Le spectacle se fonde sur l’intégralité du catalogue de l’artiste, dont les hits "Burning Down the House" et "Road To Nowhere" qui sont interprétés sur scène par le musicien britannique et son groupe de 11 membres.

À l’époque de l’avant-première de cette comédie musicale, Byrne avait confié à UltimateClassicRock à propos du spectacle : "Je le perçois comme les tribulations d’un personnage qui est moi sans être moi, parce que ce n’est pas nécessairement biographique. Il démarre à l’intérieur de lui-même, quand il se demande comment être au monde, quelle est la bonne chose à faire, comment se lier aux autres. Tout est assez mystérieux pour le personnage. Ensuite cette personne se trouve à l’intérieur de cette petite communauté – dans ce cas le groupe – et cela lui permet de sortir un peu de son intériorité".

Bien que David Byrne et Spike Lee n’aient jamais collaboré, le cinéaste américain a déjà adapté plusieurs spectacles à l’écran par le passé. On lui doit par exemple les versions filmées de la comédie musicale "Passing Strange" de Stew, ou le one-man show de John Leguizamo, intitulé "Freak". Parallèlement à ce spectacle, David Byrne a lancé un nouveau webzine intitulé Reasons to Be Cheerful, en août dernier. Cette publication, uniquement proposée en ligne, se présente comme "en partie un magazine et une séance de thérapie, mais aussi l’esquisse d’un monde meilleur", selon le musicien.