Lelouch prépare la suite d'"Itinéraire d'un enfant gâté" avec Belmondo et Anconina

Claude Lelouch prépare la suite d'"Itinéraire d'un enfant gâté" avec Jean-Paul Belmondo et Richard Anconina, suite baptisée "Itinéraire de deux enfants gâtés"
Claude Lelouch prépare la suite d'"Itinéraire d'un enfant gâté" avec Jean-Paul Belmondo et Richard Anconina, suite baptisée "Itinéraire de deux enfants gâtés" - © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Après la suite d'"Un homme et une femme", Claude Lelouch prépare la suite d'"Itinéraire d'un enfant gâté" avec Jean-Paul Belmondo et Richard Anconina, suite baptisée "Itinéraire de deux enfants gâtés", a indiqué le réalisateur dans une interview au Parisien lundi.

"C'est l'enthousiasme de Jean-Paul (Belmondo) qui nous a donné envie de faire cette suite. Il veut faire un grand retour au cinéma", déclare le réalisateur de 80 ans dans un entretien accordé avec ses deux acteurs en marge du 10e Festival Lumière à Lyon, où Claude Lelouch est l'un des invités d'honneur.

Le cinéaste, oscarisé pour "Un Homme et une femme", dit avoir décidé de faire cette suite, trente ans après "Itinéraire d'un enfant gâté", "parce que ce film a marqué toute une génération et qu'il raconte une histoire toujours d'actualité" et "parce que ces deux acteurs sont encore plus beaux qu'avant, encore plus photogéniques, plus intéressants".

Le film "va se construire pendant le tournage", qui se fera "en équipe restreinte, avec du matériel très léger, peut-être seulement des téléphones portables", ajoute-t-il, promettant de "faire un film d'aventures", en France, en Italie, en Espagne et en Afrique.

Succès en salles lors de sa sortie en 1988, "Itinéraire d'un enfant gâté" avait valu un César du meilleur acteur à Jean-Paul Belmondo. Le film raconte l'histoire de Sam Lion (Jean-Paul Belmondo), un chef d'entreprise qui, la cinquantaine passée, décide de faire croire qu'il est mort en mer, avant que l'un de ses anciens employés, Albert Duvivier (Richard Anconina), le reconnaisse en Afrique.

Dans "Itinéraire de deux enfants gâtés", les "situations se sont inversées". "Albert Duvivier s'est nourri de ce que lui a enseigné Sam Lion. Et inversement. Le jeune est devenu vieux et le vieux est devenu jeune", indique Claude Lelouch.

Le cinéaste français vient déjà de tourner la suite de son film le plus célèbre, le légendaire "Un homme et une femme", avec les mêmes acteurs que le film de 1966, Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée.

"J'ai 80 ans. Je me rapproche de la ligne d'arrivée et j'ai envie de réussir le sprint final", souligne le réalisateur dans Le Parisien. "J'ai envie de mourir d'une overdose de cinéma. Je vais consacrer les derniers mètres de cette course à être de plus en plus fou avec ma caméra".