L'interview de Nicolas Bedos pour "La belle époque"

L'interview de Nicolas Bedos pour "La belle époque"
L'interview de Nicolas Bedos pour "La belle époque" - © Tous droits réservés

Cette semaine sort le dernier film de Nicolas Bedos, une comédie douce-amère sur les ravages du temps qui passe.

Le scénario part d'une idée originale, et le réalisateur en exploite toutes les facettes notamment en faisant vivre tous les personnages même secondaires : Victor (Daniel Auteuil), déteste l’époque actuelle, et se réfugie dans un cynisme désabusé. Sa femme Marianne (Fanny Ardant) ne supporte plus son côté "vieux con grincheux", et le met à la porte. Pour lui mettre du baume au cœur, le fils de Victor lui offre un cadeau : son ami metteur en scène (Guillaume Canet) réalise, avec force reconstitution, accessoires et figurants, le fantasme " vivez un jour dans l’époque de votre choix ". A la surprise générale, Victor demande de revivre un jour précis de son propre passé : ce jour de 1974 où, dans un bar, il a rencontré sa femme. 

 

 

 

L'interview

A travers ces personnages, Bedos s’interroge sur l’usure du couple, sur l’impérieuse nécessité de se réinventer en permanence pour nourrir une relation, sur le mirage de la nostalgie – le fameux " C’était mieux avant ". Et le déclic du film est venu d'une envie de "réenchanter" le quotidien de ces vieux couples, les parents, ses parents, désemparés dans l'ambiance actuelle..

Nicolas Bedos est un touche-à-tout, il écrit pour le théâtre, il est chroniqueur à la TV, il est également acteur à l'occasion, mais parmi toutes les disciplines qu'il a l'occasion de toucher, de la peinture à la musique, le cinéma a une place particulière. Ce n'est pas toujours facile, c'est parfois pénible, parce que sur un plateau il se sent plus comme un chef de chantier que comme un poète, mais il aime beaucoup ce que le cinéma permet de raconter.

La séquence JT