"L'heure de la sortie" : ces inquiétants adolescents

“L’heure de la sortie” : ces inquiétants adolescents
2 images
“L’heure de la sortie” : ces inquiétants adolescents - © Laurent Champoussin

Du "Village des damnés" à "La Malédiction", le cinéma l’a prouvé encore et encore : les enfants et les adolescents peuvent, au même titre que n’importe quel monstre, faire peur. Quoi de plus effrayant qu’un être qui, sous des apparences inoffensives, nourrit des intentions néfastes ?

Adolescents de “bonne famille”, les 6 collégiens autour desquels gravite “L’heure de la sortie”, le second long-métrage très anxiogène de Sébastien Marnier, sont tout des enfants en apparence modèles. Surdoués, élégamment habillés, et accumulant les bonnes notes, ils incarnent la fierté de leur prestigieuse école. Mais leur attitude stoïque et hautaine a quelque chose de malsain — comme le révèle leur détachement face au suicide par défenestration de leur professeur de français. Sous peu, ils éveillent les soupçons de son remplaçant, Pierre (Laurent Lafitte), qui ne peut s’empêcher de voir dans leur rituel et leur comportement étranges la promesse de quelque chose de funeste.

Créant l’angoisse à partir d’un rien — une pluie de grêle ou un insecte suffit à provoquer des tensions —, “L’heure de la sortie” nous plonge avec une impressionnante maîtrise de mise en scène dans une ambiance poisseuse et paranoïaque, dont on ressort aussi décontenancé que fasciné. Riche en surprises, le film saisit tant par la tournure de son récit, que par son regard fort de sens sur une adolescence inquiétante. Troublant et hypnotisant.

 

Le film est à découvrir au Cinéma Palace.