"Firestarter" : l'adaptation du roman de Stephen King a trouvé son réalisateur

Fatih Akin a été récompensé pour "Head on" avec l'Ours d'Or à Berlin en 2004 et par un Golden Globe du meilleur film étranger pour "In the Fade" en 2017.
Fatih Akin a été récompensé pour "Head on" avec l'Ours d'Or à Berlin en 2004 et par un Golden Globe du meilleur film étranger pour "In the Fade" en 2017. - © Alberto PIZZOLI / AFP

Source inépuisable pour le septième art, un autre roman de l'écrivain à succès Stephen King va être adapté sur grand écran. Le roman mêlant science-fiction et fantastique "Charlie", de son titre original "Firestarter", publié en 1980, est le prochain projet des studios Universal et Blunhouse. C'est l'Allemand Fatih Akin ("In the Fade") qui a été choisi pour la réalisation de ce long-métrage d'après le scénario de Scott Teems.

L'intrigue suit l'histoire fantastique de la petite Charlie âgée de huit ans. Alors que ses parents se sont rencontrés en servant de cobayes pour le gouvernement, le couple a développé des pouvoirs extraordinaires. Andrew, le père, peut influencer les gens en leur implantant des idées dans la tête. Vicky, la mère, a le pouvoir de télékinésie. Quant à leur fille, Charlie, elle a développé la pyrokinésie, la capacité à incendier des objets. Tout bascule lorsque la mère meurt : le père et sa fille vont alors devoir combattre les forces du gouvernement pour échapper à une mort certaine.

Le roman de Stephen King avait déjà été adapté au cinéma en 1984 par le réalisateur Mark L. Lester. Drew Barrymore incarnait la petite Charlie aux côtés de David Keith et de Heather Locklear dans "Firestarter".

Cette énième adaptation d'une des oeuvres du maître de l'horreur se rajoute à la longue liste des projets liant Stephen King au monde du cinéma. Alors que "Ça" connaîtra une suite le 6 septembre prochain aux Etats-Unis, deux autres histoires, "Le Croque-mitaine" et "Marche ou crève", sont également en développement pour des adaptations cinématographiques.

Quant au réalisateur Fatih Akin, il a déjà été récompensé pour "Head on" avec l'Ours d'Or à Berlin en 2004 et par un Golden Globe du meilleur film étranger pour "In the Fade" en 2017.