Danny Boyle et Aaron Sorkin, les interviews pour "Steve Jobs"

Danny Boyle et Aaron Sorkin à la première de "Steve Jobs"
2 images
Danny Boyle et Aaron Sorkin à la première de "Steve Jobs" - © JASON MERRITT - AFP

Hugues Dayez a rencontré le réalisateur et le scénariste de "Steve Jobs".

Le film n'est pas un biopic traditionnel, mais s'appréhende plus comme un drame shakespearien en trois actes. Une volonté du réalisateur Danny Boyle qui n'aime pas les biopics classiques tant les acteurs veulent incarner à tout prix leur personnage, lui ressembler physiquement, etc. 

Danny Boyle voulait plus approcher un des grands mythes de notre époque, et le déconstruire en trois temps, trois actes tout à fait différents en lieu, en énergie et en esthétique : le rebelle, le pirate, puis sa revanche, et enfin l'infini et au-delà du monde digital dans lequel tout sera possible.

l'interview intégrale en version originale : 

Après tout ce travail de recherche et d'écriture, quel est le point de vue d'Aaron Sorkin sur Steve Jobs ?  Génie ou tyran, génie et tyran, il n'aurait pas aimé travailler avec lui, pour lui, tout comme il n'a vraiment pas apprécié la relation entre le père et la fille. C'est une coïncidence si après avoir traité la vie de Mark Zuckerberg, le scénariste s'est plongé dans le parcours de Steve Jobs.. parce que ce sont deux titans de la technologie ! il n'est pas particulièrement technophile ni fétichiste, mais il apprécie les produits que Jobs a inventés.