BRIFF : "So Long My Son", ce n'est qu'un au revoir

BRIFF : “So Long My Son”, ce n'est qu'un au revoir
2 images
BRIFF : “So Long My Son”, ce n'est qu'un au revoir - © The Match Factory

Avec une durée de presque trois heures, “So Long My Son”, le nouveau film de Xiaoshuai Wang présenté en compétition internationale du BRIFF, peut effrayer les spectateurs par sa longueur. Mais son récit — une saga familiale qui s'étend sur plus de trois décennies d'Histoire chinoise — est de ceux qui méritent de prendre son temps.

Film de deuil, “So Long My Son” s'ouvre sur la mort tragique et accidentelle d'un jeune garçon, Xingxing. De là, le long-métrage nous dévoile par d'incessants et souvent troublants allers retour entre passé et présent, comme cette disparition affecte deux familles, celle des parents du défunt (Jingchun Wang et Mei Yong, très justement récompensés des prix d'interprétation au Festival de Berlin), et celle du garçon qui a causé sa mort. À leurs tourments se greffent ceux d'une Chine en pleine mutation, traversée par des changements économiques et sociaux, comme la politique de l'enfant unique, aux conséquences dévastatrices.

Bien que le film impressionne par son ampleur, c'est par sa science du détail qu'il frappe le plus fort, capturant avec nuance les formes surprenantes que le deuil et la culpabilité peuvent prendre. On en ressort éreinté, un peu décontenancé, mais indéniablement ému.

 

"So Long My Son" est projeté en compétition du BRIFF ce vendredi 21 juin au Cinéma Palace à 20h, et à Flagey le samedi 22 juin à 15h30.