À la (re)découverte du cinéma magique de Georges Méliès

À la (re)découverte du cinéma magique de Georges Méliès
À la (re)découverte du cinéma magique de Georges Méliès - © Lobster Films

La plateforme d'ARTE propose aux internautes de découvrir, dans des versions restaurées, quelques-uns des films de Georges Méliès.

On le considère comme le père des effets spéciaux. Homme de spectacle à l'imagination débridée, Georges Méliès fait partie de ceux qui ont donné au cinématographe ses premières lettres de noblesse. À la fois scénariste, décorateur, acteur et réalisateur, ce passionné du septième art a, au cours de sa courte carrière, créé des centaines de films aux trucages naïfs mais enchanteurs. Usant (et abusant) d'arrêts sur images, de surimpressions, de fondus et grossissements, il a laissé libre cours à sa créativité dans des courts-métrages comme “Le Voyage dans la Lune”.

Reconnu aujourd'hui comme un des plus importants pionniers du cinéma fantastique, le cinéaste n'a pourtant pas eu une carrière des plus florissantes. Ayant dilapidé sa fortune dans ses nombreuses productions indépendantes, et n'étant pas à même de concurrencer les studios émergents qu'étaient Pathé et Gaumont, il tomba peu à peu dans l'oubli — participant lui-même à son anonymat, puisque dans un terrible coup de folie, il brûla de nombreux négatifs originaux de ses films.

Le feu aurait-il emporté pour toujours tout un pan de sa filmographie ? Pas tout à fait. Comme nous l'apprend “Le Mystère Méliès”, un documentaire d'Arte, un grand nombre de doubles de ces originaux ont récemment été retrouvés, dans un état de conservation exceptionnel. Méticuleusement restaurés, ces courts-métrages, dont certains étaient devenus introuvables, ont pu retrouver une nouvelle jeunesse. 13 d'entre eux sont désormais disponibles sur la plateforme d'Arte, pour certain jusque mars et pour d'autres jusque fin mai.

Parmi eux, de délicieux et minutieux tours de magie comme “Les cartes vivantes” ou “Le Locataire diabolique”, mais aussi de plus longues fantaisies, remplies de créatures extraordinaires, telles que “Le royaume des fées”, “Le palais des mille et une nuit” ou encore “Le voyage vers l'impossible”, suite de son célèbre “Voyage dans la lune”. Ce dernier sera également mis en ligne, pour une période plus courte, à partir du 9 janvier.

Comme certaines personnes ne manqueront pas de le remarquer, plusieurs de ces films sont accompagnés par la voix d'un narrateur. Le procédé, surprenant de prime abord, a été mis en place afin de reconstituer l'expérience que pouvait être un film de Méliès à l'époque de ses premières projections. Loin d'être muettes, les productions de Méliès étaient spectaculaires et sonores, accompagnées par un bonimenteur, qui ajoutait des mots aux images fantaisistes de Méliès.

Le documentaire "Le mystère Méliès"