Patricia Arquette et Richard Linklater, les interviews de Boyhood

Patrica Arquette connaissait le travail de Richard Linklater, mais elle ne s'attendait pas au projet qu'il allait lui proposer il y plus de 12 ans. Il l'a appelée pour savoir si elle serait d'accord de tourner avec lui, une semaine par an, pendant 12 ans, pour regarder grandir un petit garçon. Une idée qu'elle a trouvée brillante sans même savoir quel rôle elle jouerait dans ce film.

Autre surprise, il n'y avait pas réellement de scénario, juste quelques idées sur les différents changements qui allaient se produire durant ces années..

L'interview intégrale d'Hugues Dayez

2 images
Toute la famille réunie pour la première de "Boyhood" à New York : Ethan Hawke, le père, Ellar Coltrane, le garçon qui grandit durant le film, Lorelei Linklater, la petite soeur, Richard Linklater, le réalisateur, et Patricia Arquette, la mère. ©  Dimitrios Kambouris/Getty Images/AFP

La première question qu'on a envie de poser à Richard Linklater se rapporte à la genèse du film : comment a-t-il pensé travailler ainsi, une semaine par an, pendant 12 ans ?

Pour le réalisateur, c'est fou et pas du tout pratique mais c'était la seule manière de faire s'il voulait raconter la vie de cette famille dans le temps, en se concentrant sur le petit garçon qui grandit en temps réel. C'est une histoire simple, mais en même temps universelle.

L'autre défi de ce film, c'était choisir il y a 12 ans, le petit garçon qui allait porter cette histoire. Richard Linklater a rencontré beaucoup de petits garçons de 6 ou 7 ans, mais Ellar Coltrane avait ce côté mystérieux, cette manière de penser les choses qui déterminé le choix du réalisateur.

L'interview intégrale d'Hugues Dayez

La bande-annonce de Boyhood