Les interviews de Guillaume Canet et Edouard Bergeon pour "Au nom de la terre"

Edouard Bergeon et Guillaume Canet à la première d'"Au  nom de la terre"
Edouard Bergeon et Guillaume Canet à la première d'"Au nom de la terre" - © JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Non, Guillaume Canet n'est pas juste un bobo écolo, comme beaucoup de gens l'imaginent, il a été élevé à la campagne, et les agriculteurs, il les a côtoyés pendant son enfance. Et c'est sans doute cette part peu connue de sa biographie qui l'a amené à s'embarquer dans le projet d'Edouard Bergeon : raconter l'évolution de la vie des agriculteurs, le choc des générations, sur fond de crise climatique. 

Il incarne donc, un agriculteur en difficulté, le propre père d'Edouard Bergeon, dans cette fiction auto-biographique, et son investissement est allé au-delà du travail d'acteur, puisqu'il coproduit le film.  

L'interview intégrale de Guillaume Canet

Edouard Bergeon signe son premier film de fiction, 7 ans après le documentaire "Les fils de la terre" (2012) où il racontait le suicide des paysans français. 

"Au nom de la terre" sonne juste. Et pour cause, le réalisateur y raconte l’histoire tragique de son propre père, avec sensibilité et sans pathos. Dans un récit inexorablement sans surprise, un des aspects les plus intéressants est sans doute le tragique dialogue de sourds entre Pierre et son père, vieux paysan borné, avare, calé dans ses certitudes et incapable de comprendre les défis que doit relever son fils. Sur le plan strictement cinématographique, "Au nom de la terre" est un film de facture très classique, avec un scénario linéaire et un casting bien choisi (mention spéciale au jeune Anthony Bajon, déjà formidable de justesse dans " La prière " de Cédric Kahn). Mais l’intérêt principal de ce récit linéaire d’une descente aux enfers réside dans son authenticité et dans les accents de sincérité qu’il dégage. Et le réalisateur y voit, comme Guillaume Canet, une actualité en rapport avec le questionnement écologique qui secoue la planète à l'heure actuelle.