Isabelle Huppert inattendue en dealeuse dans "La Daronne"

"La Daronne" sortira le 25 mars au cinéma en Belgique.
2 images
"La Daronne" sortira le 25 mars au cinéma en Belgique. - © ALBERTO PIZZOLI - AFP

Portant le voile et des lunettes noires, Isabelle Huppert surprend en campant une interprète judiciaire franco-arabe qui se retrouve dealeuse dans le quartier de Belleville à Paris, dans le film "La Daronne", présenté en compétition au Festival du film de comédie de l’Alpe d’Huez.

Adapté du roman éponyme d’Hannelore Cayre, le film de Jean-Paul Salomé raconte l’histoire de Patience Portefeux (Isabelle Huppert), spécialisée dans le décryptage d’écoutes téléphoniques pour la "Brigade des stups", le plus souvent dans des histoires de dealers. Mais un jour, alors qu’elle peine à joindre les deux bouts dans sa vie de veuve, ayant une vieille mère à charge, un concours de circonstances va faire basculer Patience de l’autre côté et l’amener à devenir elle-même une dealeuse de choc.

"Je me suis amusée à lire le livre, dans un premier temps, qui est un livre formidable de Hannelore Cayre, et après je me suis beaucoup amusée à faire le film avec Jean-Paul Salomé. C’est un personnage très imprévisible", a raconté Isabelle Huppert aux journalistes en arrivant au Festival de l’Alpe d’Huez, qui dure jusqu’à dimanche, où elle est venue pour la première fois. "On ne pense pas du tout qu’elle va se retrouver confrontée à ces situations complètement extravagantes, de là où elle vient, et surtout pour ce qu’elle est, c’est-à-dire un personnage assez effacé, qui tire plutôt le diable par la queue, qui ne sait pas où va son existence et qui, tout d’un coup, se retrouve embarqué d’une manière très excitante", a-t-elle ajouté.

Un destin qui s’accomplit

En présentant le film au public avant la projection, Jean-Paul Salomé a expliqué avoir tout de suite pensé à Isabelle Huppert pour ce rôle et le lui avoir proposé alors que l’actrice venait juste de lire le livre. La comédienne a dû ensuite apprendre des répliques en arabe avec un coach pour ce rôle. "J’espère que j’y suis à peu près arrivée", dit-elle. Impériale en femme d’affaires libre, qui se prend au jeu du trafic de drogue et se crée un look improbable, déjouant la police dont le chef (Hippolyte Girardot) n’est autre que son amant, Isabelle Huppert étonne dans la peau de ce personnage.

"C’est drôle, c’est une comédie, c’est pour ça qu’on est ici", a-t-elle dit. Mais "à mes yeux, ça n’est pas qu’une comédie", a-t-elle ajouté. "Il peut y avoir de la profondeur, de l’émotion, beaucoup de choses qui sont dites". "C’est effectivement aussi un destin qui s’accomplit", poursuit-elle. "C’est quelqu’un à qui il arrive quelque chose qu’on n’avait absolument pas prévu et qu’elle est prête à affronter avec beaucoup de liberté, beaucoup d’insolence, une certaine transgression".

Le film sortira le 25 mars dans les salles belges.