Catherine Deneuve et la polémique sur Dunkerque

Catherine Deneuve à la conférence de presse de "La tête haute"
Catherine Deneuve à la conférence de presse de "La tête haute" - © AFP PHOTO / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Mise sur la sellette par la presse à Cannes pour ses propos sur Dunkerque, Catherine Deneuve a dû aussi résister - avec classe - à une caricature de Charlie Hebdo.

Le Festival de Cannes, c’est une gigantesque caisse de résonance, pour les films mêmes mais aussi pour les petites déclarations dans la presse.

Hier Catherine Deneuve en a fait la pénible expérience. Au départ, elle était venue défendre le film présenté au gala d’ouverture, " La tête haute ", un drame social signé Emmanuelle Bercot, dans lequel elle incarne un juge de la jeunesse qui se bat pour sortir un adolescent de la spirale de la délinquance.

Seulement voilà, Catherine Deneuve, avant son arrivée à Cannes, avait accordé une interview où elle racontait ses mauvaises impressions sur Dunkerque où a été tourné " La tête haute ", ce qui a provoqué la colère du maire de la ville.

À la conférence de presse cannoise, la star a été mise sur la sellette à plusieurs reprises alors qu’elle est aussi la cible d’une caricature féroce en couverture de Charlie Hebdo : elle avouait ne pas avoir encore vu ce dessin.

Catherine Deneuve : " Ça doit forcément être une chose un peu agressive.. J’espère que c’est drôle, si c’est méchant, j’espère que c’est drôle ! "

Après 50 ans de métier, la grande Catherine sait comment mettre les rires de son côté.

 

Hugues Dayez