Xavier Legrand deux fois récompensé à la Mostra de Venise

Le jeune réalisateur français Xavier Legrand a reçu samedi à Venise le Lion d'argent de la meilleure mise en scène après avoir déjà été récompensé par un prix décerné à la première œuvre, pour son film "Jusqu'à la garde".

Xavier Legrand est revenu sur scène, incapable de retenir son émotion, en larmes, pour remercier à nouveau le jury de la Mostra, qui l'a deux fois récompensé pour ce film sur le drame des femmes battues.

Le réalisateur, également acteur et scénariste, avait déjà une première fois exprimé sa gratitude au jury de la Mostra de Venise pour avoir permis à son film d'"être découvert ici".

S'expliquant sur le choix d'un sujet aussi difficile pour un premier long métrage, Xavier Legrand a dit qu'il ne pouvait pas attendre face à l'urgence des violences faites aux femmes.

Le projet est né d'un court métrage sur le même sujet, nommé aux Oscars en 2014.

Dans ce drame, Myriam (Léa Drucker) et Antoine (Denis Ménochet) divorcent. La mère demande la garde exclusive de son jeune fils, accusant à mots couverts le père de violences, mais une juge accorde une garde alternée. Quant à l'enfant, il va tout faire pour empêcher ses parents de se croiser.

Avant d'assister à une montée de tension, le cinéaste brouille habilement les pistes et on s'interroge longtemps sur le fait de savoir qui ment, qui manipule qui.