"Wonder Woman 1984" sortira en salle pour Noël aux Etats-Unis, une bonne nouvelle pour le secteur

La très attendue suite des aventures de Wonder Woman sortira aux Etats-Unis le jour de Noël, dans les cinémas qui ne seront pas fermés à cause du coronavirus et simultanément sur la plateforme de vidéo à la demande HBO Max.
La très attendue suite des aventures de Wonder Woman sortira aux Etats-Unis le jour de Noël, dans les cinémas qui ne seront pas fermés à cause du coronavirus et simultanément sur la plateforme de vidéo à la demande HBO Max. - © Chris DELMAS / AFP

La très attendue suite des aventures de Wonder Woman sortira aux Etats-Unis le jour de Noël, dans les cinémas qui ne seront pas fermés à cause du coronavirus et simultanément sur la plateforme de vidéo à la demande HBO Max, ont annoncé mercredi les studios Warner Bros.

Les spectateurs situés hors des Etats-Unis auront la chance de le voir "une semaine plus tôt" en salle, à compter du 16 décembre, précise Warner Bros. Cela comprendrait donc la Belgique dans le cas où les salles de cinémas peuvent rouvrir d’ici là.

L’idée de sortir Wonder Woman 1984 sur HBO Max – plateforme récemment acquise par les studios Warner pour un prix estimé à 200 millions de dollars – est liée à la pandémie, qui a bouleversé Hollywood et le calendrier des super-productions.

"Ce n’était pas une décision facile et nous n’aurions jamais pensé devoir retarder la sortie aussi longtemps mais le Covid a tout chamboulé"a écrit sur les réseaux sociaux la star israélienne Gal Gadot, qui incarne Wonder Woman.

Vous pourrez le voir DANS LES CINEMAS (ils font un boulot extraordinaire pour assurer la sécurité) et vous pourrez aussi le regarder sur HBOMAX depuis chez vous

Le film devait initialement sortir au mois de juin 2020.

Traditionnellement, les grosses productions hollywoodiennes sont projetées uniquement en salle durant 90 jours avant d’être diffusées sur d’autres supports. Mais la fermeture des cinémas dans de nombreuses régions américaines, dont New York et Los Angeles, a contraint les distributeurs à trouver des solutions de repli.

Rappelons que le premier volet consacré à la super-héroïne avait été un succès critique et commercial. De quoi donner un peu d’espoir aux exploitants de salles de cinéma pour la fin de l’année ? Réponse en décembre.