"Westworld", la série de HBO et J.J. Abrams, sera-t-elle prête pour 2016?

HBO n'a toujours pas annoncé de date de lancement pour sa très attendue série "Westworld"
HBO n'a toujours pas annoncé de date de lancement pour sa très attendue série "Westworld" - © HBO

La presse américaine fait écho de la reprise du tournage de "Westworld" depuis quelques jours. Une bonne nouvelle pour le western fantastique confectionné par J.J. Abrams et Jonathan Nolan, qui commence sérieusement à se faire désirer.

"Westworld" a pris du retard sur son calendrier initial. Après un pilote tourné au cours de l'été 2014, tout le monde s'attendait à une diffusion l'année suivante. Mais de multiples rebondissements ont contraint la production à décaler le tournage et même à l'arrêter, afin d'accorder plus de temps aux scénaristes et créateurs, Jonathan Nolan et Lisa Joy, pour écrire les quatre derniers épisodes.

La série a finalement repris le chemin des plateaux en ce mois d'avril à Los Angeles, ajoutant au passage une nouvelle actrice, Lili Simmons ("True Detective", "Banshee"), dans la peau d'Abigail, une employée du parc d'attractions capable d'abuser de ses charmes pour attirer les clients.

Malgré cette reprise, la chaîne HBO parviendra-t-elle à tenir ses délais? Déjà annoncé pour le premier semestre 2016, "Westworld" n'arrivera finalement pas avant la fin de l'année, voire en 2017, vu son état d'avancement. Un coup dur pour la chaîne câblée, toujours à la recherche de son prochain succès.

Une presse américaine enthousiaste

Depuis l'arrivée de "Game of Thrones" en 2011, HBO n'est pas parvenu à déclencher un tel engouement populaire et mondial. Même si ses productions (séries et téléfilms) sont toujours aussi appréciés des critiques, le diffuseur est toujours en manque d'un titre phare. Une place que "Westworld" pourrait tenir, du moins sur le papier.

Inspiré du long métrage de Michael Crichton "Mondwest" ("Westworld" en version originale) sorti en 1973, le drama reprendra l'intrigue originale : l'invention d'un parc d'attractions futuriste capable de plonger ses visiteurs à l'époque de leur choix avec l'aide d'androïdes. Mais les choses se compliqueront lorsque ces robots commenceront à développer une conscience artificielle et à s'en prendre aux humains.

Remplir un parc d'humanoïdes apparaît comme aussi dangereux que de placer des dinosaures sur une île. L'idée peut plaire et faire recette, comme l'atteste le récent succès mondial de "Jurassic World". Ajoutez à cela un casting hollywoodien composé d'Anthony Hopkins, Ed Harris Evan Rachel Wood, Thandie Newton, James Mardsen, Miranda Otto et Jeffrey Wright.

Les premiers échos de la presse américaine semblent en tout cas apprécier la recette. "Sanglant" et "Captivant", voilà les adjectifs qui sont le plus ressortis après la diffusion d'un trailer inédit destiné exclusivement aux festivaliers de South by Southwest en mars dernier.

Certains n'ont pas hésité à faire le parallèle avec "Game of Thrones", qui avait mis plus de quatre ans à arriver à l'antenne et ce, malgré un pilote désastreux, qui avait même dû être retourné.