Warner Bros. s'excuse après la polémique autour du film "Sacrées Sorcières"

Warner Bros. s'excuse après la polémique autour du film "Sacrées Sorcières"
2 images
Warner Bros. s'excuse après la polémique autour du film "Sacrées Sorcières" - © 2020 WARNER BROS. ENT. ALL RIGHTS RESERVED.

La polémique autour du dernier film de Robert Zemeckis, Sacrées Sorcières, a poussé les studios à présenter leur mea culpa. Des voix se sont élevées pour dénoncer la représentation négative du handicap faite dans cette adaptation d’un roman jeunesse de Roald Dahl, sortie récemment en streaming aux Etats-Unis.

C’est plus particulièrement le personnage incarné par Anne Hathaway qui pose problème. A l’écran, elle interprète la grande méchante du film, la Sorcière Suprême, chauve, laide, effrayante, et avec trois grands doigts crochus en guise de main. Cette dernière particularité physique ressemble à s’y méprendre à une maladie génétique bien précise, l’ectrodactylie, qui engendre une malformation des mains chez les personnes qui en souffrent. ​​​​​​

Plusieurs voix, parmi lesquelles l’athlète paralympique américaine Amy Marren, retweetée par le Comité paralympique lui-même, dénonce la caricature ainsi faite. Le handicap est figuré comme effrayant et monstrueux. Notons que dans le roman pour enfants, ainsi que dans la première adaptation qui en a été faite en 1990 (avec Angelica Huston), les sorcières ont des doigts particulièrement longs et crochus, mais elles en ont dix.

C’est énervant que quelque chose qui rend une personne différente soit encore représenté comme effrayant

La polémique a donc poussé Warner Bros. a réagir.

Nous sommes profondément attristés d’apprendre que notre représentation des personnages de fiction dans Sacrées Sorcières pourrait blesser les personnes handicapées

A déclaré un porte-parole.

Il n’a jamais été dans l’intention de faire sentir aux spectateurs que les créatures fantastiques, non-humaines, étaient destinées à les représenter. Ce film parle du pouvoir de la gentillesse et de l’amitié. Nous espérons que les familles et les enfants pourront apprécier le film et s’approprier ce thème plein d’amour et de pouvoir

Le film, sorti sur la plateforme de VOD HBO Max en octobre, n’a pourtant pas emballé les critiques, le jugeant trop effrayant pour de jeunes enfants. Octavia Spencer et Stanley Tucci partagent, avec Anne Hathaway, l’affiche de ce long métrage dont la sortie n’est pas encore prévue en Belgique.