Un million d'heures de films européens dormiraient dans des archives (Commission)

Un million d'heures de films européens dormiraient dans des archives
Un million d'heures de films européens dormiraient dans des archives - © Tous droits réservés

D'après un nouveau rapport de la Commission européenne, la numérisation du patrimoine cinématographique européen accuse du retard, puisque un million d'heures de films européens dormiraient dans des archives. "Une partie de nos films risque ainsi d'échapper définitivement aux générations futures, à l'instar des films muets, dont 10% seulement ont pu être conservés", déplore la Commission. Pour des raisons de formatage et d'interopérabilité, certains films datant des débuts de l'ère numérique risquent eux aussi de disparaître à jamais.

La vice-présidente de la Commission européenne, Neelie Kroes, se dit "déterminée" à mettre cet héritage cinématographique en ligne. "Il est ridicule que notre patrimoine cinématographique ne soit pas visible au XXIe siècle. La culture est au cœur de l'Europe, et le cinéma est au cœur de la culture. (...) Je ferai en 2013 une proposition pour aider les Etats membres et les milieux concernés à unir leurs forces dans ce but", a-t-elle assuré.

Seul 1,5% du patrimoine cinématographique européen a actuellement été numérisé. Or, la numérisation est un préalable indispensable à l'accessibilité en ligne. "Sans elle, les cinéphiles continueront à être privés des possibilités qu'offre l'environnement en ligne. Cette situation n'est pas due à un manque d'intérêt. En 2009, par exemple, deux millions de films ont été visionnés sur la plate-forme en ligne 'Europa Film Treasures' financée par l'UE", indique la Commission.

Parmi les obstacles actuels à la numérisation figurent le manque de fonds publics et privés et la complexité des procédures d'autorisation des droits.

La Suède et le Royaume-Uni sont considérés comme des exemples de bonnes pratiques en la matière.


Belga