Un documentaire inédit révèle comment Martin Luther King a été espionné et harcelé par le FBI

Le documentaire “Martin Luther King vs. The FBI” met en lumière les multiples tentatives du FBI pour nuire au célèbre pasteur.

Martin Luther King fait aujourd'hui partie des personnages les plus importants et les plus admirés de l'Histoire américaine. Fervent militant contre la pauvreté et la discrimination raciale, défenseur de l'anti-violence et leader du mouvement pour les droits civiques dans les années 60, il est désormais considéré comme une figure incontournable de l'anti-racisme, respectée dans son pays et de par le monde. Mais comme nous le rappelle le documentaire de Samuel Pollard, “Martin Luther King vs. The FBI”, cette admiration était loin d'être partagée par tout le monde de son vivant. Parmi ses plus farouches opposants se tenait J. Edgar Hoover, co-fondateur et directeur du FBI, qui voyait en King un élément dangereux, une figure menaçante pour l'ordre et les valeurs américaines. À l'appui de multiples documents, le film nous dévoile les innombrables ressources qui ont été mis en œuvre pour l'espionner et le harceler : surveillance constante, mises sur écoute de ses proches, menaces, calomnies, etc. L'objectif avoué de ces méthodes était de le décrédibiliser, notamment en révélant au public ses relations extra-conjugales. Il est difficile d'exagérer la haine que lui vouait le patron du FBI, mais comme le soulignent plusieurs intervenants, son attitude reflète celle d'une bonne partie de la population blanche de l'Amérique des années 60.

Si cette part sombre de l'histoire du FBI est aujourd'hui connue, c'est parce qu'une série de documents sont désormais publics. Mais la totalité de l'enquête devrait être dévoilée en 2027, une déclassification du dossier qui soulève de multiples questions. Que faire de ces documents ? Est-ce qu'étudier des enregistrements de la vie privée de King ne revient pas à cautionner les méthodes du FBI ? Et quel crédit peut-on accorder à des documents rédigés au sein d'une institution vouée à la destruction de King ? Il n'est pas toujours facile de réconcilier la vie publique et la vie privée du pasteur, et ces documents rendront probablement la tâche encore plus compliquée.

Pour l'heure on ne peut que spéculer, et c'est sans doute la plus grande limite du film  : “Martin Luther King Vs. The FBI” aurait sans doute gagné à être produit en 2027 plutôt qu'en 2020. Mais cela n'enlève rien à l'important travail de recherche et de réflexion mis en œuvre ici. Accompagné par les explications d'experts et de proches de King, le film retrace méthodiquement la lutte du pasteur dans les années 60, et les multiples interférences du FBI. Sans éluder les parts d'ombre qui résident autour de Martin Luther King, le documentaire condamne fermement les actions de Hoover et ses troupes — une mise en accusation d'autant plus cinglante qu'elle se termine par l'assassinat du militant pour la paix, alors qu'il était étroitement surveillé par le bureau d'enquête.

 

“Martin Luther King vs. The FBI” est à découvrir en salles en Belgique à partir du 13 octobre.