"Transparency" : un monde de données

“Transparency” : un monde de données
“Transparency” : un monde de données - © Tous droits réservés

Un court métrage croate futuriste et réaliste sur le principe de transparence citoyenne. 

 

Dans un monde pas si éloigné du notre, plus réaliste que dystopique, un homme finit sa journée de travail. Il est sans cesse scanné et analysé par des ondes et autres machines. Sa vie est guidée entièrement par le principe de transparence et il donne volontiers toutes les informations le concernant. De ses trajets à ses courses en passant par son appartement, il est tout le temps surveillé parce qu’un “citoyen décent n’a rien à cacher, seuls les criminels le font”. 

 

Le court métrage très intéressant et politique du croate Daniel Šuljić est une critique du partage excessif des données. Il peint dans “Transparency” une situation extrême où le moindre mouvement de chacun est scruté. Le film dénonce une société presqu’autoritaire où la liberté ne semble pas exister. Le réalisateur veut-il nous dire que c’est le chemin que nous empruntons ? Avec un stylo bic et du papier, le court métrage a été réalisé de façon très simple et le résultat est plutôt efficace. “Transparency” a été sélectionné dans 54 festivals à travers le monde dont Anima et a été projeté au Musée d’Art Contemporain de Zagreb. Il a obtenu l’award du meilleur film d’Europe du Sud-est au Balkanima de Belgrade en 2016.

 

 

Regarder “Transparency” (2015) de Daniel Šuljić en Staff Pick sur Vimeo ou ci-dessous :