Tom Cruise, Brad Pitt, DiCaprio et Margot Robbie évoqués pour le prochain Tarantino

Quentin Tarantino tournera son neuvième film en 2018 à Los Angeles
Quentin Tarantino tournera son neuvième film en 2018 à Los Angeles - © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

La prochaine réalisation de Quentin Tarantino évoquera l'année 1969 à Los Angeles, avec en toile de fond l'histoire du gourou Charles Manson. Selon la presse américaine, Tom Cruise, Brad Pitt, Leonardo DiCaprio, Margot Robbie, Jennifer Lawrence et Samuel L. Jackson auraient été approchés.

Quentin Tarantino aurait achevé l'écriture de son nouveau long métrage, le neuvième, qui succédera au huis-clos "Les Huit Salopards" sorti en 2015. Avant d'entamer la phase tournage, prévue pour l'année prochaine, le cinéaste bouclerait à l'heure actuelle le casting.

Brad Pitt et Leonardo DiCaprio, qui ont déjà collaboré avec le réalisateur sur "Inglourious Basterds" et "Django Unchained" respectivement, sont évoqués depuis quelque temps. Des discussions seraient également en cours avec Tom Cruise. Rien n'indique encore si un rôle est réservé à chacun d'entre eux ou si Tarantino va devoir choisir parmi eux. Les premières rumeurs évoquent seulement deux rôles masculins principaux.

Margot Robbie se serait vu offrir le rôle de Sharon Tate, ancienne femme de Roman Polanski, assassinée en 1969 dans sa maison de Los Angeles alors qu'elle était enceinte de huit mois. L'actrice a été tuée par des membres de la secte dirigée à l'époque par Charles Manson. Le rôle aurait également été proposé à Jennifer Lawrence par le passé.

Quant à l'intrigue, elle demeure encore floue à ce stade de développement. Quentin Tarantino a évoqué un film situé à Los Angeles en 1969 avec comme toile de fond l'histoire de Charles Manson et des meurtres.

Le tournage devrait débuter à la mi-2018 pour une sortie courant 2019. Pour son neuvième long métrage, encore sans titre, le réalisateur a dû se trouver un nouveau producteur, suite au scandale qui a éclaboussé Harvey Weinstein. C'est sur David Heyman, producteur britannique de la saga "Harry Potter", que son choix s'est porté. Reste encore au cinéaste à dénicher un nouveau partenaire financier. Il devrait avoir l'embarras du choix puisque tous les studios hollywoodiens, à l'exception de Disney, se seraient déjà manifestés.