"The Piñata King" : la puissance de la tradition

Le court métrage peint l'histoire d'une famille mexicaine qui fabrique des piñatas depuis cinquante ans.

 

Au Mexique, la tradition de la piñata existe depuis presque cinq siècles. Ce contenant en matière effritable et cassable à coups de bâton était d’abord utilisé comme célébration locale avant de revêtir des atours plus religieux avec l’arrivée des conquistadors espagnols. Les piñatas ont alors pris l’apparence du diable qu’il fallait détruire. Depuis quelques décennies, les figurines ont repris leur fonction festive et sont présentes lors des goûters d’anniversaires d’enfants. La "quinceanera", la fête mexicaine célébrant les 15 ans d’un adolescent est un des moments privilégiés pour battre la piñata qui sont fabriquées à l’effigie des héros et héroïnes préféré-e-s des enfants.

 

Dans la périphérie de Mexico, une famille fabrique des piñatas depuis un demi-siècle et depuis c’est tout le village qui s’y est mis. Les figurines festives sont devenues la ressource principale de ce quartier. Ce court métrage revient sur cette tradition à travers les yeux de cette famille mexicaine passionnée et reconnue dans sa communauté. Leurs piñatas ne sont plus de simples objets, aujourd’hui certains enfants ne veulent plus les détruire et les gardent à leurs côtés, élevant les réalisations au rang d’art.

 

Le film est signé Tripod City, un collectif composé de Charlie Kwai, Chris Lee et Paul Storrie.