"The Journey" : amour et dépendances

“The Journey” : amour et dépendances
“The Journey” : amour et dépendances - © Dalton Distribution

Tendre et intime, le documentaire “The Journey – A Story of Love” de Fanny Bräuning explore le quotidien d'une femme paraplégique et de son mari, qui prend soin d'elle.

Qu'arrive-t-il à un couple lorsque la maladie change considérablement leur vie ? Là où pour beaucoup les choses s'effritent, d'autres trouvent une forme de stabilité. C'est le cas de Niggi Bräuning, un ancien photographe, et de Annette Bräuning, qui fut autrefois une artiste peintre, avant que la sclérose en plaques ne vienne la paralyser. Paraplégique depuis une vingtaine d'années, elle survit et vit avec l’aide d’une ribambelle de personnes qui la soutiennent, mais surtout grâce à son mari, qui a abandonné sa profession pour se consacrer entièrement à elle, avec une affection et un dévouement touchants.

Réalisé par Fanny Bräuning, qui n'est autre que leur fille, “The Journey – A Story of Love” suit le couple sur la route des vacances, qui se fait à bord d'un van aménagé pour l'occasion. Approchant de près ses parents, la cinéaste saisit avec émotion (et parfois un certain humour) les gestes et les attentions que son père a à l'égard de sa mère, et de la tendresse qu'ils éprouvent l'un envers l'autre. On le sent, il y a derrière sa démarche une vraie admiration pour leur couple.

Fort heureusement, la cinéaste ne se limite pas à un portrait idyllique. Désireuse de mieux comprendre ses parents, elle les interroge sur leur situation, qui se complique avec l'âge et la progression de la maladie. Est-ce un fardeau ? Ont-ils des regrets ? Comment envisagent-ils les années à venir ? En guise de réponses, des phrases assez brèves et des non-dits (pour elle comme pour lui), qui nous laissent entrevoir un couple plus co-dépendant qu'il y paraît, et dont la relation complexe aurait sans doute mérité d'être explorée plus en profondeur.

Là n'était peut-être pas l'ambition de la réalisatrice. Suivant le rythme du quotidien difficile mais sans incident du couple, “The Journey - A Story of Love” n'est pas un documentaire aux multiples rebondissements, préférant s'attacher à représenter le plus fidèlement possible une tranche de vie. En ce sens, le film parvient à son but, capturant avec simplicité et empathie le parcours émouvant de deux personnes qui font preuve d'une force extraordinaire.