"The Future" : purulente humanité

“The Future” : purulente humanité
“The Future” : purulente humanité - © Tous droits réservés

Un court-métrage de deux minutes qui démontre une sombre et cynique vision du futur de l’humanité. 

 

Un homme marche dans un désert rose à l’apparence épidermique. Il est à la recherche d’eau ou d’autre chose pour l’aider à survivre dans cet horrible monde vide et angoissant. Alors qu’il essaye de regarder à l’horizon, il croise le regard d’un autre homme, caché dans une sorte de terrier. Il s’approche et lui demande de l’eau pour le faire sortir de son refuge. C’est à ce moment que la rencontre devient violente et que nous nous rendons compte que les hommes ont quelque peu évolué et sont devenus des êtres hybrides entre insecte et humain très primaires et au comportement bestial. Une triste vision post-apocalyptique d’un futur de l’humanité kafkaïen, tout en aquarelle et étrangeté esthétique.

 

A l’origine de ce court-métrage, Greg Sharp, qui a écrit, dirigé et animé le film. Le réalisateur néo-zélandais est le co-fondateur d’un studio d’animation en Australie, Rubber House. Sur le site de Cartoon Brew, Sharp affirme que ce court-métrage est un message politique, c’est une critique de la domination du mâle blanc hétérosexuel sur l’humanité. A vous de vous faire votre opinion, ci-dessous.

 

Le site du réalisateur et artiste.