"The End of the F***ng world" : Bonnie & Clyde modernes

“The End of the F***ng world” : Bonnie & Clyde modernes
“The End of the F***ng world” : Bonnie & Clyde modernes - © Robert Chilton/Netflix

Elle a déjà fait beaucoup parler d’elle, la nouvelle série britannique de Netflix est une petite bombe qui vous fera oublier les jours les plus déprimants de l’année.

 

James est un adolescent renfermé et qui s’auto-proclame psychopathe, il est incarné par Alex Lawther. Il aime tuer les animaux pour passer le temps et voudrait bien passer à la vitesse supérieure en s’attaquant à un plus gros animal, un humain. Il vit avec son père qui fait des blagues un peu lourdes pour remplir le silence. Alyssa, jouée par Jessica Barden, est une jeune fille désabusée, elle se trouve dans le même lycée que James et apparaît comme tout aussi inadaptée socialement. Elle partage son foyer avec sa mère dépassée, son beau-père avec qui le courant passe très mal et leurs jumeaux, elle se sent clairement en trop dans la maison. Un jour, Alyssa aborde James seul à son habitude, c’est le début d’une aventure à la fois drôle, décalée et triste. Les deux adolescents décident de quitter leur petite ville monotone pour aller rejoindre le père de la jeune fille, seul espoir de changement. Mais sur la route, tout ne se passe pas comme prévu, accident de voiture, rencontres déplaisantes, Alyssa et James sont forcés à devenir peu à peu des hors-la-loi, des Bonnie and Clyde ados britanniques grinçants et attachants.

 

“The End of the F***ing World” est une série adaptée du roman graphique de Charles Forsman et portée à l’écran par Charlie Covell. La première saison de huit épisodes est disponible depuis le 5 janvier sur Netflix et c’est à regarder de toute urgence.