Terry Gilliam croit toujours à son "Don Quichotte"

4 images
- © rtbf

Le réalisateur Terry Gilliam veut toujours réaliser son film sur Don Quichotte, malgré la "malédiction" supposée qui a fait avorter le projet à plusieurs reprises, a-t-il annoncé samedi au Festival du film américain de Deauville dont il est invité d'honneur.

"Je ne devrais pas être là aujourd'hui. Je devrais être en train de tourner. Mais Don Quichotte reste à l'ordre du jour et je suis en train de rechercher de nouveaux financements", a déclaré à la presse le réalisateur américain naturalisé britannique, ancien membre de la troupe d'humoristes londoniens Monthy Python.

Gilliam, 69 ans, a dû renoncer au début de l'été à une nouvelle tentative d'adaptation du roman de Cervantès, annoncée à Cannes en mai, en raison d'un problème de financement. Le casting comprenait notamment Robert Duvall et Ewan McGregor, acteurs qu'il a indiqué espérer conserver. 

En 2000, Gilliam avait déjà interrompu un premier tournage en Espagne avec Johnny Depp et les acteurs français Jean Rochefort et Vanessa Paradis. Des intempéries avaient détruit les décors et Rochefort, qui devait jouer Don Quichotte, souffrait d'une hernie discale l'empêchant de monter à cheval. 

Le réalisateur a toutefois refusé d'évoquer une "malédiction" pesant sur l'oeuvre, à l'adaptation de laquelle Orson Welles avait lui aussi dû renoncer en son temps. "Je n'y crois pas. Au contraire, Don Quichotte me donne à réfléchir et à apprendre de mes erreurs", a-t-il assuré samedi.

Par ailleurs, Terry Gilliam a indiqué que malgré l'élection du démocrate Barack Obama à la présidence des Etats-Unis en 2008, il n'envisageait pas de reprendre la nationalité américaine, à laquelle il a renoncé en 2006 pour raisons fiscales, sur fond de guerres en Irak et en Afghanistan.

Belga